Parution : Manuscritos mexicanos perdidos y recuperados

Auteurs

  • Clementina Battcock
  • Rodrigo Martínez Baracs
  • Salvador Rueda Smithers

Argument

Le 21 mai 2014, la maison de vente aux enchères publiques Christies comptait vendre les trois volumes du Codex Chimalpahin qui étaient la propriété de la British & Foreign Bible Society et transférés à la Cambridge University Library en 1982. Avant la tenue de la vente, l’Institut national d’anthropologie et d’histoire (INAH) conclu un accord avec Christies1 pour acquérir ce lot numéro 16 de la vente, composé de manuscrits anciens compilés et reliés à l’origine par le savant Carlos de Sigüenza y Góngora, au XVIIe siècle. Le 18 août 2014, le Codex Chimalpahin et les Obras Históricas de Fernando de Alva Ixtlilxóchitl rentrèrent au Mexique pour être confiés à la Biblioteca Nacional de Antropología e Historia2.

Les ouvrages avaient quitté le Mexique suite à un échange procédé en 1827 par l’historien et homme politique José María Luis Mora Lamadrid (1794–1850) avec l’Écossais James Thomson contre un certain nombre de Bibles protestantes.

L’ensemble du corpus du Codex Chimalpahin comprend des manuscrits en espagnol, nahuatl et purépecha, principalement de la fin du XVIe siècle et du début du XVIIe siècle. L’année de leur retour au Mexique, en 2014, les manuscrits avaient été exposés au sein de l’exposition Codices de Mexico, Memorias y Saberes, qui fut présentée au Musée national d’anthropologie de Mexico.

Les trois volumes qui composent ce codex comprennent des faits historiques concernant la région centrale du pays, principalement ceux de Tenochtitlan et Tlatelolco, ainsi que divers aspects de leur culture et de leur vie quotidienne. Le corpus est improprement désigné sous l’appellation de Codex Chimalpahin parce qu’en réalité il s’agit d’un manuscrit composite comprenant des textes de Fernando de Alva Ixtlilxóchitl, originaire de Texcoco et parent direct de Nezahualcóyotl, de Domingo de San Antón Muñón Chimalpahin Cuauhtlehuanitzin, successeur du Seigneur de Chalco-Amecameca , ainsi que la Suma de Muñoz Camargo, la Crónica Mexicáyotl de Alvarado Tezozómoc et la Memoria de don Melchor Caltzin. La Crónica Mexicáyotl, rédigée en nahuatl par Fernando Alvarado Tezozómoc, en est la plus ancienne copie connue3. Par ailleurs, les trois volumes ne forment pas à proprement parlé un codex au sens “mexicain” du terme, parce que les manuscris ne comportent pas d’illustrations. C’est pourquoi, des chercheurs mexicains ont suggéré de désigner le document sous l’appellation de Manuscrits mexicains de Carlos de Sigüenza y Góngora.

Contenu du Codex Chimalpahin

Les volumes 1 et 2 comportent quelques écritures de Fernando de Alva Ixtlilxóchitl, formant par là les rares survivants de sont écriture manuscrite. Le volume 1 porte sa signature. Domingo de San Antón Muñón Chimalpahin Cuauhtlehuanitzin est l’auteur du Codex Chimalpahin, qui forme le volume 3, rédigé en nahuatl pour un public nahuatl. Avec ce document, seuls 6 documents de sa main nous sont parvenus.

Volume 1

  1. Lettre signée “El riego”.
  2. Sumaria relación de todas las cosas que han sucedido en la Nueva España…
  3. Historia de los señores chichimecos hasta la venida de los españoles.
  4. Suma y epíloga de toda la descripción de Tlaxcala.
  5. Lettre latine
  6. Relación de la jornada que hiso don Francisco de Sandoval Acaxitli…
  7. Sumaria relación de la historia general de esta Nueva España…
  8. [Relación sucinta en forma de memorial de las historias de Nueva España y sus señorios hasta el ingreso de los españoles.]
  9. Document concernant le comportement de Núño de Guzmán dans la torture et l’exécution de Caltzontzin, dirigeant du Michoacán.
  10. Cédula, signée par Philippe II, restitue à sa fille María de Cano Moteucçoma les terres appartenant à Isabel Moteucçoma.
  11. Document de Tacuba daté de 1579 qui a été utilisé dans l’appel de María de Cano Moteucçoma

Volume 2

  1. [Historía de la nación chichimeca.]
  2. Compendio historico de los Reyes de Tetzcoco.

Volume 3

  1. Historia o Chronica Mexicana y con su Calendario de los meses que tenian y de la manera que tenian encontar los años los los Mexicanos en su infidelidad
  2. [Crónica mexicáyotl]
  3. [Calendriers, indigènes et chrétiens ; signes du zodiaque.]
  4. [Les dirigeants de Tenochtitlan et leurs conquêtes.]
  5. [Lignée des Valderrama de Moteucçomas et des Sotelo de Moteucçomas.]
  6. [Diverses lignées de Tenochca et de Tlatelolca.]
  7. [Liens entre les maisons au pouvoir d’Azcapotzalco, de Coatl Ichan et de Tlatelolco.]
  8. [Compte des années de Don Gabriel de Ayala.]
  9. Relaciones en lengua mexicana…
  10. [Les dirigeants de Tenochtitlan, Tlacopan et Texcoco.]
  11. Historia o Chronica y con su Calendario Mexicana de los años
  12. Huitzimengari, Constantino ; Noticios sacadas de una información judicial … con el objecto de probar la extensión de sus dominios.
  13. Document en langue tarascane datant de 1543.
  14. Noms de lieux autochtones distribués sur la page comme une carte.
  15. [Lettre de Juan de San Antonio à don Pablo de Santa María Ahuachpaintzin et autres demandant des terres ; datée du 13 décembre 1564].
  16. [Texcoca récits d’épisodes de conquête.]
  17. [Descente de Don Pedrillo.]
  18. Memoria yninhualalaliz Mexica azteca ynicohuallaquenican Mexique Tenuchtitlan
  19. [Conquête de Tlatelolco.]
  20. [Parenté et progéniture de Don Diego de San Francisco Tehuetzquititzin.]
  21. [Evasion de Moteucçoma Ilhuicamina et de ses compagnons de prison et de mort à Chalco.]
  22. [Deux brèves déclarations de don Hernando de Alvarado Teçoçomoctzin.]
  23. [Les premiers dirigeants de Tlatelolco.]
  24. [Noms des fondateurs de Tenochtitlan et Tlatelolco.]
  25. [Diverses lignées Tenochca-Culhuaque.]
  26. [Compte des mois et calendrier des cérémonies de l’ancien Mexique.]
  27. La decendencia y generacion de los Reyes y Señores y naturales del pueblo de culhuacan y tambien de aqui de los Reyes y Señores naturales enesta gran ciudad de mexico tenochtitlan
  28. Récit théologique espagnol.

Manuscritos mexicanos perdidos y recuperados

Cette année 2019, l’Institut national d’anthropologie et d’histoire (INAH) publie des études relatives aux manuscrits : Manuscritos mexicanos perdidos y recuperados (Manuscrits mexicains perdus et récupérés). L’ouvrage réunit 17 essais de chercheurs dont Wayne Ruwet – qui a redécouvert l’existence des manuscrits en 1983 à la British and Foreign Bible Society – et Miguel León-Portilla, récemment disparu, à la mémoire duquel l’ouvrage est dédié. La publication reprend en effet un article de Miguel León-Portilla sur les premiers contacts entre le Japon et le Mexique dans la capitale de la vice-royauté de l’époque : “Embajada japonesa en México, 1613-1614” qui s’adossait au témoignage Nahuatl du chroniqueur Chimalpahin et initialement publié dans le numéro 115 de la Revista de la universidad de México4.

4e de couverture

Para contribuir al conocimiento del tesoro que México recuperó en 2014, y que recibió el nombre de Códice Chimalpahin, hemos reunido en este libro algunos estudios sobre tres temas básicos. Los primeros cuatro tratan de los tres tomos de manuscritos reunidos por don Carlos de Sigüenza y Góngora y los caminos que siguieron para llegar a la Biblioteca Nacional de Antropología e Historia. Sus autores son los bibliotecarios Wayne Ruwet, descubridor de los manuscritos, y Baltazar Brito Guadarrama, director de la Biblioteca Nacional de Antropología e Historia, y los investigadores Rafael Tena Martínez y Rodrigo Martínez Baracs. Los siguientes siete -a cargo de Clementina Battcok, Salvador Rueda Smithers, José Rubén Romero Galván, Víctor M. Castillo Farreras, Miguel León-Portilla y Rodrigo Martínez Baracs examinan aspectos de la obra de Chimalpahin, su tiempo, sus manuscritos, su importancia histórica literaria. Y los últimos seis estudios, tratan de las obras de Fernando de Alva Ixtlilxóchitl, Hernando Alvarado Tezozómoc, Diego Muñoz Camargo, Melchor Caltzin y Carlos de Sigüenza y Góngora.

Informations pratiques

  • Description : 1 vol. (272 p.) : couv. ill. ; 27 cm. 648 gr
  • Editeur : Mexico : Instituto Nacional de Antropología e Historia (INAH)
  • Collection : Historia ; série : Memorias
  • Date de parution : juin 2019
  • ISBN 978-607-539-277-6 (br.)
  • Langue : espagnol
  • Présentation du livre : https://www.youtube.com/watch?v=wW82wJUaWF8

Pour aller plus loin

  • Chimalpahin Cuauhtlehuantzin Munon, Domingo Francisco de San Anton, Codex Chimalpahin, Vol. 1: Society and Politics in Mexico Tenochtitlan, Tlatelolco, Texcoco, Culhuacan, and Other Nahuatl Altepetl in Central Mexico: The Nahuatl and Spanish Annals and Accounts, Norman : University of Oklahoma Press, 1997, VIII-248 p. ISBN 978-0-8061-2921-1.
  • Chimalpahin Cuauhtlehuantzin Munon, Domingo Francisco de San Anton, Codex Chimalpahin, Vol. 2: Society and Politics in Mexico Tenochtitlan, Tlatelolco, Texcoco, Culhuacan, and Other Nahuatl Altepetl in Central Mexico: The Nahuatl and Spanish Annals and Accounts, Norman : University of Oklahoma Press, 1997, VII-248 p. ISBN 978-0-8061-2950-1
  • Numérisation du Codex Chimalpahin par l’Instituto Nacional de Antropología e Historia (INAH) : http://www.codicechimalpahin.inah.gob.mx/ (sité bloqué par les navigateurs car ce site web nécessite une connexion sécurisée).
  1. Voir le communiqué de presse, Release: 17th century manuscript detailing early history of aztec nation makes a celebrated return to Mexico. Disponible en ligne, url : <https://www.christies.com/about-us/press-archive/details?PressReleaseID=7467&lid=1&mob-is-app=false> et <https://www.christies.com/presscenter/pdf/2014/Fall_2014_Codex_Christies_Mexico.pdf>. []
  2. Voir le communiqué de presse, “El gobierno de México recupera el Códice Chimalpahin”, Boletines, Miércoles, 17 de Septiembre de 2014. Disponible en ligne, url : <https://www.inah.gob.mx/boletines/3555-el-gobierno-de-mexico-recupera-el-codice-chimalpahin>. []
  3. Voir Sylvie Peperstraete, « Nouvelles hypothèses sur la Crónica mexicáyotl », Journal de la société des américanistes, 2010, 96-1. Disponible en ligne, url : <http://journals.openedition.org/jsa/11247> ; DOI : 10.4000/jsa.11247. []
  4. “Embajada japonesa en México, 1613-1614”, Revista de la universidad de México, 2013, n° 115, p. 5-15. Disponible en ligne, url : <http://www.revistadelauniversidad.unam.mx/ojs_rum/index.php/rum/article/download/716/1662> et <http://www.revistadelauniversidad.unam.mx/ojs_rum/index.php/rum/article/view/716>. Publié aussi dans “La Embajada de los Japoneses en México, 1614. El testimonio en nahuatl del Cronista Chimalpahin”, Estudios de Asia y Africa, 1981, abril-junio, vol. 16, n° 2 (48), p. 215-241. Disponible en ligne, url : <https://estudiosdeasiayafrica.colmex.mx/index.php/eaa/article/download/684/684>. []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.