Censos de Morelos : collaboration mexicano-polonaise

Récemment l’Instituto Nacional de Antropología e Historia de Mexico1 et le quotidien El Universal2 qui a repris le communiqué de presse, ont annoncé un partenariat entre la bibliothèque Jagellonne3 de Cracovie et la Biblioteca Nacional de Antropología e Historia, visant à traduire en polonais des manuscrits rédigés en nahuatl.

Foto Melitón Tapia INAH

Selon José Luis de Rojas y Gutiérrez de Gandarilla4 de l’université Complutense de Madrid, le manuscrit concerné est un fragment de plus de 70 pages qui est conservé en Pologne depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, après que le troisième Reich eut évacué les trésors de la Staatsbibliothek de Berlin5. Il s’agit du manuscrit anciennement coté Am. 3 à Berlin.

José Luis de Rojas indique que le projet de recherche entend produire une traduction en polonais et une analyse documentaire du manuscrit afin de déterminer s’il fait partie des Censos de Morelos. L’étude paléographique sera complétée d’une recherche sur l’histoire de l’itinéraire du document, de son lieu de production jusqu’à son lieu de conservation actuel. Pour le moment, José Luis de Rojas a émis l’hypothèse selon laquelle un marchand allemand ayant vécu au Mexique au cours du XIXe siècle, aurait ramené le document à son retour en Allemagne et en aurait fait don à la Bibliothèque royale de Berlin, où il est resté jusqu’à la deuxième guerre, avant d’être déplacé dans un château à Cracovie. À la fin de la guerre, le document est resté en Pologne où il a été transféré du château à la bibliothèque de Cracovie où un autre manuscrit de huit pages a été retrouvé qui pourrait également faire partie de ces Censos. Un examen plus détaillé du papier et des encres permettra de le confirmer ou non. Rajoutons qu’un autre fragment est conservé à la Bibliothèque nationale de France sous la cote Mexicano 3936, qui pourrait également faire partie des Censos de Morelos.

Au Mexique, la majeure partie de cet ensemble de documents est intégrée dans trois volumes de 225 pages qui font partie de la Colección Antigua de la Biblioteca Nacional de Antropología e Historia de Mexico. Il s’agit des recensements de :

  • Tepoztlán partiellement publiés par Ismael Díaz Cadena avec traduction espagnole7 ;
  • Molotla, Tepetenchic et Panchimalco également publiés en 1982 avec une traduction allemand par Eike Hinz, Claudine Hartau, Marie-Louise Heimann-Koenen8 ;
  • de Quauchichinola publié en 1993 par Sarah Cline avec une traduction anglaise9.

José Luis de Rojas rappelle qu’au XIXe siècle, une grande quantité de documents pré-hispaniques et coloniaux ont quitté le Mexique, dont ce manuscrit rédigé sur papier amate au XVIe s. qui recense les habitants des colonies indigènes situées près de l’actuel Cuernavaca dans l’état de Morelos en fournissant des renseignements sur la taille de leurs maisons, leurs liens de parenté, la répartition des terres et les tributs qu’ils payaient. Selon ses dires, ces documents recèlent une grande richesse d’informations remettant en cause les affirmations des chroniqueurs espagnols selon lesquels les macehuales recevaient la même quantité de terre et payaient le même tribut, alors que les documents en nahuatl indiquent que certains possédaient plus que d’autres et que les tributs variaient de l’un à l’autre, bien qu’étant tous des indigènes du bas de la hiérarchie sociale.

Le projet de recherche, piloté par Julia A. Madajczak de l’université de Varsovie10, comprend trois experts polonais, deux américains et José Luis de Rojas.

Ce projet qui pourrait susciter des traductions ultérieures en anglais et en espagnol confirme la place prise par la Pologne dans les études des documents en nahuatl et l’intérêt des polonais pour les codex. Rappelons que du 9 au 26 novembre dernier, un fac-similé du codex Boturini a été présenté à la bibliothèque de l’université de Varsovie11 dans le cadre de l’exposition Códice Boturini. La tira peregrina: un libro indígena sobre el origen de los aztecas = Kodeks Boturini – Wstęga o Peregrynacji: indiańska księga o pochodzeniu Azteków = Codex Boturini – Aztec Book about their Origin and Peregrination.12.

  1. “La Universidad de Cracovia traducirá al polaco documentos en náhuatl que datan del siglo XVI”, Boletín 407, 15/11/2017. Disponible en ligne, url : <http://www.inah.gob.mx/es/boletines/6693-la-universidad-de-cracovia-traducira-al-polaco-documentos-en-nahuatl-que-datan-del-siglo-xvi>. []
  2. “Universidad de Polonia traducirá documentos en náhuatl”, El Universal, 15/11/2017. Disponible en ligne, url : <http://www.eluniversal.com.mx/cultura/patrimonio/universidad-de-polonia-traducira-documentos-en-nahuatl> []
  3. http://www.bj.uj.edu.pl/ []
  4. José Luis de Rojas y Gutiérrez de Gandarilla, url : <https://www.ucm.es/antropologiadeamerica/jose-luis-de-rojas-y-gutierrez-de-gandarilla>. []
  5. Sur l’origine des manuscrits de Cracovie, on se reportera à l’article de Brígida von Mentz, “Documentos en náhuatl en Cracovia”, Desacatos, 2003, n° 12, p. 163-170. ISSN 2448-5144. Disponible en ligne, url : <http://www.scielo.org.mx/pdf/desacatos/n12/n12a12.pdf> []
  6. Mentz, Brigida von, “Manuscrito 393 Censo de población” in Centro de Investigaciones y Estudios Superiores en Antropología Social (CIESAS), Amoxcalli [en ligne]. Disponible en ligne, url : <http://amoxcalli.org.mx/facsimilar.php?id=393>. Il s’agit de la mise en ligne du cédérom Centro Nacional Editor de Discos Compactos (CENEDIC), Amoxcalli, Colima : Universidad de Colima, 2010. []
  7. Libro de tributos del Marquesado del Valle : texto en español y nahuatl, México, D.F. : Biblioteca Nacional de Antropología e Historia, [1978]. (Cuadernos de la biblioteca, Serie Investigación ; 5.). []
  8. Eike Hinz, Claudine Hartau, Marie-Louise Heimann-Koenen, Aztekischer Zensus : zur indianischen Wirtschaft und Gesellschaft im Marquesado um 1540 : aus dem “Libro de tributos” (Col. ant. ms. 551) im Archivo Hisórico, México, Hannover : Verlag für Ethnologie, 1983 []
  9. Sarah Cline, The Book of Tributes : Early Sixteenth-Century Nahuatl Census from Morelos, Los Angeles : University of California Press, 1993. []
  10. Cf. sa page personnelle sur le site de l’université, url : <http://al.uw.edu.pl/kadra/madajczak-julia/> []
  11. Cf. l’annonce, url : <http://www.buw.uw.edu.pl/wystawa-kodeks-boturini-wstega-o-peregrynacji-indianska-ksiega-o-pochodzeniu-aztekow-9-26-listopada-2017-r/> []
  12. Cf. les photos du vernissage, url : <https://www.iberystyka.uw.edu.pl/pl/content/wernisa%C5%BC-wystawy-%E2%80%9Ekodeks-boturini%E2%80%9D-oraz-wyk%C5%82ady> []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.