Médiation numérique du site archéologique de Teotihuacan

Le M. H. De Young Museum de San Francisco, musée des beaux-arts connu notamment pour ses collections d’arts extra-occidentaux (de l’Amérique : Mésoamérique, Amérique du Sud ; d’Afrique : Nigeria, Zaïre ; de l’Océan Pacifique : Papouasie-Nouvelle-Guinée, Nouvelle-Zélande), organise une exposition intitulée Teotihuacan : City of Water, City of Fire, du 30 septembre 2017 au 11 février 2018.

Organisée par les Fine Arts Museums of San Francisco et le Los Angeles County Museum of Art, en collaboration avec la Secretaría de Cultura via l’Instituto Nacional de Antropología e Historia de México (INAH), l’exposition ambitionne de donner à voir les résultats de sa longue collaboration internationale avec l’INAH. Elle présente plus de 200 objets d’art du site dont certains récemment issus des dernières fouilles et présentés pour la première fois aux Etats-Unis.

A cette occasion notons les efforts menés en direction de différentes catégories de public avec en particulier la possibilité d’explorer la cité préhispanique de Teotihuacan avec le célèbre jeu Minecraft qui fait fureur chez les plus jeunes. Le musée offre la possibilité de télécharger gratuitement la carte de la ville antique à l’échelle 1:1 (https://deyoung.famsf.org/explore-teotihuacan-minecraft), permettant aux joueurs d’emprunter la Chaussée des morts qui relie la Ciudadela à la pyramide de la Lune, de gravir les marches menant au sommet de la pyramide du Soleil, de visiter le palais de Quetzalpapalotl et même d’explorer le tunnel récemment découvert sous la pyramide du Serpent à plumes. Les joueurs peuvent explorer des bâtiments reconstruits contenant des appartements, des temples et des ateliers. Des ressources incluses dans le jeu contiennent des textures personnalisées qui transforment l’environnement Minecraft en une représentation réaliste de Teotihuacan.

Produite avec l’aide des commissaires de l’exposition, la carte Teotihuacan Minecraft a été créée à l’aide de cartes archéologiques détaillées, de photographies aériennes et satellitaires, et même de Google Street View. Le Musée de Young est le premier musée d’art américain à utiliser Minecraft. Le projet a été inspiré par des initiatives similaires menées dans des institutions comme le Victoria & Albert Museum, la Tate gallery1 ou le Musée de la ville de Londres2. La carte permet aux visiteurs de découvrir virtuellement Teotihuacan dans une expérience interactive qui permet de prendre la mesure de la taille et de l’échelle de cette ancienne métropole méso-américaine.

Sachant que le musée de Young abrite une importante collection de peintures murales et d’autres objets de Teotihuacan, à l’issue de l’exposition la carte Minecraft restera offerte au public en complément des collections permanentes comme un élément de la politique éducative du musée.

La carte est disponible en téléchargement gratuit (https://deyoung.famsf.org/sites/default/files/minecraftteotihuacan.zip ) et est jouable dans Minecraft Java Edition v.1.11.2 ou supérieure pour Windows PC, Mac OS X et Linux. Les joueurs doivent avoir une licence Minecraft pour installer et jouer la carte.

Gageons que cette application, même s’il ne s’agit pas de la première expérience de ce jeu menée par un musée, intéressera le Club Innovation & Culture (CLIC)3. En tout cas, il est intéressant de noter cette tentative de vulgarisation auprès des plus jeunes des découvertes archéologiques méso-américaines.

Pour les plus grands, le musée propose en outre une exposition virtuelle, en anglais (https://digitalstories.famsf.org/teo) et en espagnol (https://digitalstories.famsf.org/es/teo) comprenant les chapitres suivants :

  • Start / Comienzo
  • The First City of the Americas / La Primera Ciudad de las Américas
  • The Moon Pyramid / La Pirámide de la Luna
  • The Ciudadela and the Feathered Serpent Pyramid / La Ciudadela y la Pirámide de la Serpiente Emplumada
  • The Sun Pyramid / La Pirámide del Sol
  • Apartment Compounds / Complejos Habitacionales
  • The Great Fire and Legacy / El Gran Fuego y la Herencia
  • Teotihuacan in San Francisco / Teotihuacan en San Francisco
  • Additional Information / Información Adicional

Elle permet au public distant de prendre la mesure de la richesse et de la beauté de quelques-uns des artefacts présentés dans l’exposition, dont les sculptures identifiées sous la pyramide du Serpent à plumes, dans le tunnel de l’infra-monde. Elles le furent par le premier robot fouilleur télécommandé employé au Mexique, Tlaloc II-TC4, qui s’est introduit dans le tunnel.

Photographie de Sergio Gómez Chávez.

Sur la médiation numérique des sites archéologiques, on peut se reporter à :

  1. « La Tate invite la communauté Minecraft à réinterpréter ses chefs d’oeuvres [sic] », url : <http://www.club-innovation-culture.fr/la-tate-invite-la-communaute-minecraft-a-reinterpreter-ses-chefs-doeuvres/> []
  2. « Le Musée de Londres recréé le grand incendie de 1666 dans Minecraft et propose aux internautes de reconstruire la ville », url : <http://www.club-innovation-culture.fr/musee-londres-grand-incendie-1666-minecraft/> []
  3. Association qui réunit les musées, lieux de patrimoine et lieux de culture scientifique français sensibilisés aux problématiques des nouvelles technologies numériques, url : <http://www.club-innovation-culture.fr/> []
  4. Quentin Mauguit, « Le robot Tlaloc II-TC dévoile un secret du temple de Quetzalcoatl », Futura-sciences, 26 avril 2013. Disponible en ligne, url : <http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/homme-robot-tlaloc-ii-tc-devoile-secret-temple-quetzalcoatl-46082/> []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search