Le Mexique précolombien et la numismatique : monnaies

Recensant 35 biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial1, le Mexique s’est aussi attaché à valoriser sa richesse archéologique par le biais d’un médium susceptible d’entrer dans les mains de tous ses habitants et de tous ceux qui visitent le pays ou y font commerce, à savoir les monnaies.

En effet, au cours de son histoire monétaire, diverses émissions de monnaies mais aussi de médailles commémoratives ont donné à voir divers aspects de l’histoire pré-colombienne du Mexique.

Un peu d’histoire

Les émissions monétaires du Mexique sont produites par la Casa de Moneda de México2, chargée de la frappe des pièces en circulation dans le pays.

Le peso mexicain

Monnaie officielle du Mexique, le peso date de la période coloniale du pays, lorsque le vice-roi Antonio de Mendoza3 a frappé les premières monnaies en Nouvelle-Espagne sous le nom de « Real de a ocho »4 ou « peso duro ». Elle contenait 27,5 grammes d’argent d’une pureté supérieure à 0,900.

Le nom peso a été attribué pour faire référence au poids (« peso » signifiant le poids). En effet, quand les pièces de monnaies venaient à manquer pour payer, les paiements étaient effectués « au poids » d’une unité de métal au moyen d’une balance. Cette unité de mesure était « un castellano » (un castillan), communément appelé « peso de oro » (poids d’or).

Le Real de a ocho fut employé comme monnaie de l’Espagne jusqu’à la Chine et les Philippines, en passant par le territoire de l’actuel Mexique, c’est-à-dire sur tous les territoires dépendant de la vice-royauté de Nouvelle-Espagne (en espagnol : Virreinato de Nueva España). Même les États-Unis d’Amérique ont utilisé ces monnaies comme base de leur système monétaire en 1785, après leur indépendance, avec une parité de un peso pour un dollar5.

Si l’actuel code ISO 42176 du peso est MXN, le symbole de la monnaie est « $ »7. Le Mexique fut le premier pays au monde à employer ce symbole dont l’origine exacte reste discutée. D’aucuns affirment qu’il résulte de la superposition des lettres « p » et « s » utilisées pour abréger la monnaie ; d’autres avancent qu’il est dû à l’utilisation d’un « 8 » barré verticalement pour identifier les « reales de ocho » ; et d’autres encore qu’il dérive de l’héraldique espagnole.

Au début des luttes pour l’indépendance de la Nouvelle-Espagne, des caudillos comme José María Morelos8 frappèrent leurs propres pièces de monnaie en guise de promesse de paiement pour la fin de la guerre. Faute d’argent, ces pièces furent frappées en cuivre. Comme ces pièces étaient des promesses de paiement, elles peuvent être considérées comme les premières monnaies fiduciaires du pays, bien avant qu’elles ne soient plus légalement adossées à un métal précieux.

L’argent fut employé comme métal de frappe après l’Indépendance (1810-1821) et pendant la période du Porfiriat.

Pendant la Révolution (1913-1916), comme pendant l’Indépendance, les seigneurs de la guerre, les caudillos, frappèrent leur propre monnaie et émirent leurs propres billets sous le nom de bilimbiques (billets révolutionnaires)9.

Après la lutte, il a fallu organiser le système monétaire, une tâche qui a été confiée à la banque centrale du Mexique, le Banco de México, née le 25 août 1925 qui fit fabriquer du papier monnaie mexicain par l’American Bank Note Company. Et à partir de 1931, il a été établi que le métal supportant la monnaie serait de l’or ; 0,75 grammes par poids.

Après la période de forte inflation des années 1980, le 1er janvier 1993 le peso mexicain10 a cédé la place aux nuevos pesos (N$, nouveaux pesos) – comme ce fut le cas pour le « nouveau franc » -, qui ont permis d’éliminer trois zéros par rapport aux prix précédents pour mieux gérer la monnaie et faciliter l’exécution et la comptabilisation des transactions. Les billets ont conservé le même graphisme mais avec la légende de Nuevos Pesos. Les pièces de monnaie firent l’objet d’une modification radicale par rapport au précédent système de frappe puisque cette date marque aussi l’introduction au Mexique des monnaies bimétalliques pour les pièces de 10, 5, 2 et 1 Nuevo Peso11.

Le peso mexicain, précédemment identifié par les lettres « MXP », fut codé « MXN » sur les places de marché monétaire.

Actuellement, huit pays désignent leur monnaie sous le terme de « peso » : le Mexique, l’Argentine, le Chili, la Colombie, Cuba, les Philippines, la République dominicaine et l’Uruguay.

Pièces en vigueur

L’avers des pièces en vigueur portent en leur centre l’emblème national en relief sculpté avec la légende « ESTADOS UNIDOS MEXICANOS » en demi-cercle supérieur. Le revers porte des motifs évoquant le passé précolombien du Mexique.

Piedra del Sol, le calendrier aztèque.
Piedra del Sol, le calendrier aztèque.

5 centavos

Revers 5 centavos
Revers 5 centavos
Avers 5 centavos
Avers 5 centavos

En circulation depuis le 1er janvier 1996, le revers porte au centre le numéro « 5 », le symbole des centimes « ¢ » à la droite, la date dans le champ supérieur, le symbole de la Casa de Moneda de México, et, parallèle à un pentagone une stylisation des rayons solaires de l’anneau des quinconces de la Piedra del Sol, le calendrier aztèque.

10 centavos

10 centavos
10 centavos

En circulation depuis le 6 août 2009, le revers porte au centre le numéro « 10 », le symbole des centimes « ¢ » à la droite, la date dans le champ supérieur, le symbole de la Casa de Moneda de México dans le champ inférieur, et, à droite parallèle au bord une stylisation des rayons solaires de l’anneau du sacrifice de la Piedra del Sol, le calendrier aztèque.

20 centavos

20 centavos
20 centavos

En circulation depuis le 6 août 2009, le revers porte au centre le numéro « 20 », le symbole des centimes « ¢ » à la droite, la date dans le champ supérieur, le symbole de la Casa de Moneda de México dans le champ inférieur, et, à gauche parallèle au bord une stylisation de l’Acatl, treizième jour du calendrier aztèque de la Piedra del Sol.

50 centavos

50 centavos
50 centavos

En circulation depuis le 6 août 2009, le revers porte au centre le numéro « 50 », le symbole des centimes « ¢ » à la droite, la date dans le champ supérieur, le symbole de la Casa de Moneda de México dans le champ inférieur au centre, et, parallèle au bord inférieur une stylisation de l’anneau de l’Acceptation de la Piedra del Sol.

1 peso

1 peso
1 peso

En circulation depuis le 1er janvier 1996, le revers porte à droite le numéro « 1 », le symbole « $ » au centre du champ droit, la date dans le champ supérieur, le symbole de la Casa de Moneda de México dans le champ inférieur au centre. Le motif principal représente une stylisation de l’anneau du Resplandor de la Piedra del Sol.

2 pesos

2 pesos
2 pesos

En circulation depuis le 1er janvier 1996, le revers porte au centre gauche le symbole « $ », à droite le numéro « 2 », la date dans le champ supérieur, le symbole de la Casa de Moneda de México dans le champ droit au centre. Le motif principal représente une stylisation de l’anneau des jours de la Piedra del Sol

LocalisationJourNom aztèqueTraduction
midi10 Xochitl fleur
1h18Tecpatlsilex
2h17Ollinmouvement
4h15Cuauhtliaigle
5h14Ocelotljaguar
6h13Acatlcanne
7h9Atleau
8h6Miquiztlimort
10h5Coatlserpent
11h3Callimaison

5 pesos

5 pesos
5 pesos

En circulation depuis le 1er janvier 1996, le revers porte au centre gauche le symbole « $ » et au centre le numéro « 5 », la date dans le champ supérieur gauche, le symbole de la Casa de Moneda de México dans le champ droit au centre (M°). Le motif principal représente une stylisation de l’anneau des serpents de feu de la Piedra del Sol. A midi se trouve la date 13 (Acatl).

10 pesos

10 pesos
10 pesos

En circulation depuis le 1er janvier 1996, le revers porte au centre le cercle de la Piedra del Sol qui représente Tonatiuh, dieu du Soleil, avec le masque de feu. La partie supérieure de l’anneau porte au centre le symbole « $10 », la date à gauche et le symbole de la Casa de Moneda de México à droite (M°). La partie inférieure porte la légende « DIEZ PESOS ».

10 pesos
10 pesos

20 pesos commémoratifs

Plusieurs monnaies commémoratives d’une valeur faciale de vingt pesos sont en circulation. Parmi celles-ci, la seule qui fasse expressément référence au passé pré-hispanique du Mexique n’est plus frappée et est en cours de retrait.

20 pesos Cambio de Milenio (Señor del Fuego)

20 pesos Xiuhtecuhtli
20 pesos Xiuhtecuhtli

En circulation depuis le 3 avril 2000, le revers reproduit une représentation préhispanique de Xiuhtecuhtli, le seigneur du feu et de l’an : « Señor del fuego, Señor del año », soutenant dans ses mains le flambeau avec le nouveau feu et l’inscription « FUEGO NUEVO », le symbole de la Casa de Moneda de México (M°), le symbole « $ », le numéro « 20 », l’inscripción « XIUHTECUHTLI », et la stylisation de l’anneau de la splendeur solaire de la Piedra del Sol, l’inscription « AÑO » et l’année de mise en circulation. Un motif de grecques complète le pourtour de la pièce.

Revers 20 pesos Xiuhtecuhtli
Revers 20 pesos Xiuhtecuhtli
Xiuhtecuhtli
Xiuhtecuhtli

Pièces obsolètes

10 centavos 1940

D’un diamètre de 23,5 mm et d’un poids de 5,46 gr, cette série comportait au revers une frise reprise de la Pierre du Soleil.

Avers 10 centavos 1940
Avers 10 centavos 1940
 Revers 10 centavos 1940
Revers 10 centavos 1940

20 centavos 1953

D’un diamètre de 28,5 mm et d’un poids de 10 gr, cette série comportait au revers la pyramide du Soleil du site archéologique de Teotihuacan avec en arrière-plan les volcans Popocatepetl et Iztaccihuatl.

Avers 20 centavos 1953
Avers 20 centavos 1953
 Revers 20 centavos 1953
Revers 20 centavos 1953

20 centavos 1983

D’un diamètre de 20 mm pour un poids de 2,80 gr, la monnaie de 20 centimes de 1983 porte à son avers l’emblème national et à son revers une tête géante olmèque.

20 centavos 1983
20 centavos 1983
Cabeza Colosal nº1 del Museo Xalapa
Cabeza Colosal nº1 del Museo Xalapa

50 centavos 1956

D’un diamètre de 33 mm pour un poids de 14 gr, la monnaie de 50 centimes présentait à son revers une tête d’aztèque.

Avers 50 centavos 1956
Avers 50 centavos 1956
Revers 50 centavos 1956
Revers 50 centavos 1956

50 centavos 1964

D’un diamètre de 25 mm, celle de 1964 pèse 6,51 gr.

 Avers 50 centavos 1964
Avers 50 centavos 1964
Revers 50 centavos 1964
Revers 50 centavos 1964

50 centavos 1979

D’un diamètre de 25 mm pour un poids de 6,5 gr, la version de 1979 de la pièce de 50 centimes voit le graphisme de l’emblème national mexicain modernisé.

 Avers 50 centavos 1979
Avers 50 centavos 1979
Revers 50 centavos 1979
Revers 50 centavos 1979

50 centavos 1983

D’un diamètre de 22 mm pour un poids de 4,1 gr, la pièce de 50 centavos de 1983 (démonétisée en 1995) porte l’aigle mexicain à son avers et un profil de maya de Palenque comportant la déformation crânienne. Elle fut tirée à 99.540.000 d’exemplaires.

Le revers s’inspire du portrait de K’inich Janaab’ Pakal, le gouverneur de Palenque, trouvée dans sa chambre funéraire.

Revers 50 centavos 1983
Revers 50 centavos 1983
Sculpture en stuc de K'inich Janaab' Pakal à 30 ans, trouvée sous son sarcophage.
Sculpture en stuc de K’inich Janaab’ Pakal à 30 ans, trouvée sous son sarcophage.
Avers 50 centavos 1983
Avers 50 centavos 1983

1 nuevo peso 1992-1996

1 nuevo peso 1992-1996
1 nuevo peso 1992-1996

2 nuevos pesos 1992-1995

2 nuevos pesos 1992-1995
2 nuevos pesos 1992-1995

2 nuevos pesos 1993

2 nuevos pesos 1993
2 nuevos pesos 1993

5 pesos 1947-1948 Cuauhtemoc

Revers 5 pesos 1947-1948 Cuauhtemoc
Revers 5 pesos 1947-1948 Cuauhtemoc
Avers 5 pesos 1947-1948 Cuauhtemoc
Avers 5 pesos 1947-1948 Cuauhtemoc

5 pesos 1980-1985 Quetzalcoatl

Revers 5 pesos 1980-1985 Quetzalcoatl
Revers 5 pesos 1980-1985 Quetzalcoatl
Avers 5 pesos 1980-1985 Quetzalcoatl
Avers 5 pesos 1980-1985 Quetzalcoatl
Serpent emplumé de Teotihuacan
Serpent emplumé de Teotihuacan

5 nuevos pesos 1993-1995

5 nuevos pesos 1993-1995

5 pesos 1996

5 pesos 1996
5 pesos 1996

10 nuevos pesos 1993-1995

Entre 1993 et 1995, des Nuevos pesos furent mis en circulation, portant le symbole « N$ ». Parmi ces monnaies, celle de dix nuevos pesos fait référence à l’Amérique précolombienne donnant à voir

Revers 10 nuevos pesos
Revers 10 nuevos pesos
Avers 10 nuevos pesos
Avers 10 nuevos pesos

10 pesos 2000-2001

10 pesos 2000-2001
10 pesos 2000-2001

25 pesos 1968

25 pesos 1968
25 pesos 1968
Joueur de jeu de pelote et symbole correspondant au jeu, manuscrit Tezcatlipoca.
Joueur de jeu de pelote et symbole correspondant au jeu, manuscrit Tezcatlipoca.

20 pesos 1918

Frappée en 1918, cette pièce d’une valeur faciale de 20 pesos, d’un diamètre de 27,5 mm pour un poids de 16,67 gr reprenait à son revers le calendrier aztèque.

Avers 20 pesos 1918
Avers 20 pesos 1918
Revers 20 pesos 1918
Revers 20 pesos 1918

20 pesos 1980-1984

20 pesos 1980-1984
20 pesos 1980-1984
Piedra de Chinkultic
Piedra de Chinkultic

50 pesos 1982-1984

Revers 50 pesos 1982-1984
Revers 50 pesos 1982-1984
Le monolithe de Coyolxauhqui, trouvé dans l'enceinte du Templo Mayor
Le monolithe de Coyolxauhqui, trouvé dans l’enceinte du Templo Mayor

1000 pesos Atlan [sic]

Frappée en 1991, cette monnaie a la particularité de n’avoir jamais été mise en circulation en raison de la réforme monétaire intervenue en janvier 1993 et ayant supprimé 3 zéros à la monnaie en créant les « nuevos pesos »12. Le pièce fut démonétisée le 15 novembre 1995.

L’avers présente l’emblème national et le revers la valeur faciale, le symbole de la Casa de moneda, la date d’émission. Le revers porte le nom de l’île d’où provient le peuple Mexica, dont le nom correct est Aztlan et non celui frappé par erreur d’Atlan… Le symbole représenté est celui du bateau qui symbolise la migration d’Aztlan vers la vallée de Mexico, telle que narrée dans le Codex Azcatitlán.

Avers 1000 pesos 1991
Avers 1000 pesos 1991
Revers 1000 pesos 1991
Revers 1000 pesos 1991

Pour aller plus loin

Note

L’usage veut que les numisates désignent l’avers (ou le droit) comme le côté de la monnaie portant l’effigie, le motif essentiel ou le symbole de l’autorité qui frappe la monnaie (côté face en langage courant), alors que le revers est celui qui porte la valeur faciale de la pièce (côté pile).

Il convient de prendre garde au terme reverse en anglais qui est un faux-ami qui correspond à l’avers et non au revers et ne pas se laisser tromper par le fait que les pièces mexicaines portent un motif sur chaque face. Pour caractériser les monnaies nous nous rangeons à l’usage des numistmates et à celui des catalogues Chester L. Krause et Clifford Mishler, qui sont souvent employés sur les sites de ventes numismatiques (avec des numéros préfixés « KM »). Krause et Mishler13 identifient l' »avers » (reverse en anglais) comme étant la face portant l’emblème national de l’aigle mexicain, et le « revers » (obverse en anglais) comme étant l’autre face, qui porte la valeur faciale mais aussi un motif qui peut être considéré comme « principal » et singulier qui distingue les pièces les unes des autres.

  1. Cf. « Mexique », [S. l.] : UNESCO, Centre du patrimoine mondial, 2020. Disponible en ligne, url : <http://whc.unesco.org/fr/etatsparties/mx>. []
  2. Cf. Casa de Moneda de México, url : <https://www.cmm.gob.mx/>. []
  3. « Antonio de Mendoza », Wikipédia, l’encyclopédie libre, 26 novembre 2019. Disponible en ligne, url : <http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Antonio_de_Mendoza&oldid=164876885>. []
  4. « Réal espagnol », Wikipédia, l’encyclopédie libre, 1 octobre 2019. Disponible en ligne, url : <http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=R%C3%A9al_espagnol&oldid=163153316>. []
  5. Ils ne cesseront de les employer qu’en 1857, bien qu’ils aient commencé à frapper leur propre monnaie en 1792. []
  6. « ISO 4217 », Wikipédia, l’encyclopédie libr, 24 janvier 2020. Disponible en ligne, url : <http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=ISO_4217&oldid=166693122>. []
  7. « $ », Wikipédia, l’encyclopédie libre. Disponible en ligne, url : <http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=$&oldid=164739059>. []
  8. « José María Morelos », Wikipédia, l’encyclopédie libre. Disponible en ligne, url : <http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jos%C3%A9_Mar%C3%ADa_Morelos&oldid=162210749>. []
  9. « ¿Los Bilimbi…qué? : El papel moneda de la Revolución », Proteja su dinero, p. 44-45. Disponible en ligne, url : <https://www.condusef.gob.mx/Revista/index.php/usuario-inteligente/educacion-financiera/594-los-bilimbi-que>. []
  10. Cf. « Peso mexicain », Wikipédia, l’encyclopédie libre, 26 janvier 2020. Disponible en ligne, url : <http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Peso_mexicain&oldid=166773163>. []
  11. La désignation de Nuevo Peso prit fin le 31 décembre 1995. La monnaie est désormais désignée sous le seul terme de Peso Mexicano depuis le 1er janvier 1996. []
  12. « Reforma 35: Ley Monetaria de los Estados Unidos Mexicanos », Diario oficial, 22 juin 1992. Disponible en ligne, url : <http://www.diputados.gob.mx/LeyesBiblio/ref/lmeum/LMEUM_ref35_22jun92_ima.pdf>. []
  13. Standard catalog of world coins, Iola, Wis. : Krause publications, cop. 2006. []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. 24/02/2020

    […] Mexique, en plus de ses émissions monétaires courantes1, a produit des monnaies commémoratives pour mettre en valeur divers aspects de l’histoire […]

  2. 02/03/2020

    […] émissions numismatiques du Mexique évoquant son histoire précolombienne, ont été présentées1. Cependant, l’exploration du monde de la numismatique révèle combien les civilisations […]

  3. 06/03/2020

    […] plusieurs articles consacrés aux émissions numismatiques du Mexique1 ou aux civilisations précolombiennes d’Amérique centrale dans la numismatique étrangère2, il […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search