Parution : Dossiers d’archéologie, hors série n° 2 : Le Pérou, de l’origine aux Incas

Dossiers d'Archéologie n° 2
Dossiers d’Archéologie n° 2

Sommaire

  • Palma Valderrama H. ; Lévine D., “La rencontre des deux mondes”, p. 2-3 : Même ceux qui ne croient pas à la magie doivent reconnaître la puissance de certains noms qui évoquent des résonnances lourdes de mystère, des choses admirables, des richesses insoupçonnées, des besoins d’en savoir davantage…
  • Hermilio Rosas La Noire, “Le monde andin à l’époque formative”, p. 4-15 : Les Andes, terre abrupte et contrastée, furent la scène géographique où l’homme primitif développa son existence. C’est à partir de là qu’il commença a s’adapter à son nouveau milieu.
  • Elera Arevalo C. ; Pinilla Blenke J., “Rites funéraires à Puémape, pendant la période formative”, p. 16-21 : Le site archéologique de Puémape se trouve sur la côte septentrionale du Pérou, Les fouilles archéologiques, faites essentiellement en contexte funéraire, ont apporté de nouvelles données sur l’économie, l’alimentation et les production des populations locales.
  • Cortez Billet V., “Chancay préhispanique, au pays des fileurs de coton”, p. 22-29 : L’ethnohistoire nous apprend que sur la côte centrale péruvienne se développèrent des peuples fiers et forts ayant une identité propre, manifestée dans leur art et leur culture.
  • Kaulicke P., “La culture Vicus”, p. 30-37 : La culture de Vicus est encore énigmatique. Mal connue, peu étudiée, sa nature et sa durée (du Ve s. avant au Ve après J.-C.) sont encore imprécises ainsi que son origine.
  • Alva W., “La tombe du seigneur de Sipan”, p. 38-45 : Pour empêcher le pillage systématique des tombes de la vallée de Lambayeque, au nord du Pérou, un important travail archéologique fut entretenu par le Musée National Brüning qui aboutit à la découverte d’une chambre funéraire intacte d’un seigneur Mochica.
  • Shimada I., “La sépulture inviolée d’un riche seigneur de Sican”, p. 46-57 : La découverte d’un puit funéraire d’un seigneur de haut rang à Huaca Loro constitue un étape décisive dans l’étude et la compréhension de cette culture pré-inca.
  • M. Hoyle A., “Chan Chan, capitale de l’état chimu”, p. 58-63 : La côte nord du Pérou a connu un développement culturel ininterrompu depuis le VIIIe millénaire avant J-C., qui culmina avec le royaume Chimu, une des sociétés les plus complexes et les plus importantes du monde andin.
  • Bouchard J-F., “L’architecture des Incas”, p. 64-69 : L’étude des grands sites incas comme Cuzco ou Macchu Picchu, les plus célèbres, met en lumière les principales qualités de leur architecture.
  • Tacca Chunga P., “Macchu Picchu, centre urbain controversé”, p. 70-73 : Découverte en 1911 par l’architecte américain Hiram Bingham, la cité de Macchu Picchu constitue un témoignage unique du génie inca. Edifiée dans le courant du XVe s., à une centaine de kilomètres au nord de Cuzco, la capitale de l’empire inca remplit diverses fonctions qui lui confèrent une place toute particulière.
  • Astete Victoria F., Explorations archéologiques au Machu Picchu, p. 74-79 : Depuis 1986, le travail de cadastre archéologique effectué dans l’enceinte du Parc de Machu Picchu a produit d’excellents résultats, puisque 40 sites archéologiques tels que des villages, des andenes (terrasses agricoles), des centres cérémoniels, des cimetières ont été recensés, aux alentours de Machu Picchu.

Informations pratiques

  • “Le Pérou, de l’origine aux Incas”, Dossiers d’Archéologie, 1992, janvier, hors-série n° 2.

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search