Parution : La cloche, le rabot et la houe : fragments d’un quotidien du travail dans les missions jésuites du Paraguay (1714 ?)

La cloche, le rabot et la houe
La cloche, le rabot et la houe

Créateur

  • Orantin, Mickaël

Doctorant en anthropologie à l’IHEAL-CREDA sous la direction de Capucine Boidin et Denis Merklen, est spécialiste du travail dans les missions jésuites du Paraguay (XVIIe-XVIIIe siècles).

Résumé de l’éditeur

Okoga apovo ava reko ramõguarãma. Rédigés il y a trois cent ans, à plusieurs centaines de kilomètres au nord de Buenos Aires, ces quelques mots guaranis prétendent instruire le lecteur sur « le comportement que les hommes doivent adopter lors du travail des champs ». Surmontant l’un des quatre vingt huit chapitres d’un catéchisme de travail récemment découvert et produit au début du XVIIIe siècle dans les missions jésuites du Paraguay, ils illustrent les problèmes engendrés par la rencontre entre les Guaranis et les missionnaires Indiens venus pour les évangéliser. Souvent décrites par leur contemporains, des missionnaires eux-mêmes aux philosophes des lumières, comme une utopie réalisée dans laquelle le travail était aussi bien ordonné que la vie religieuse, les missions étaient en effet le siège d’une production agricole et artisanale intense. Plus de cent mille Indiens y cultivaient le blé ou le coton, pratiquaient l’élevage, édifiaient de grandes églises et fabriquaient outils, statues, instruments de musiques et même lunettes astronomiques. Cependant, les pratiques et représentations du travail indiennes et européennes, radicalement différentes, provoquaient nombre de conflits illustrés par les chroniques missionnaires, qui jugeaient les Guaranis comme des êtres paresseux et dotés de peu d’intelligence. La cloche, le rabot et la houe, en s’appuyant sur la traduction inédite de plusieurs chapitres du Manuscrit de Luján1 et en mêlant reconstitution historique fictionnelle et analyse des pratiques et relations sociales au travail, prétend à la fois déconstruire ces préjugés et montrer comment la collaboration, mais aussi les oppositions entre Indiens et Jésuites accouchent de la co-construction de cet espace singulier, objet de tous les fantasmes jusqu’à aujourd’hui, en Amérique comme en Europe.

Informations pratiques

  • Editeur : Paris : Presses de l’Inalco
  • Date de parution : 2020
  • Description matérielle : 1 vol. (238 p.) : couv. ill. en coul.
  • Collection : (Amérique(s)).
  • ISBN 978-2-85831352-5 (br.) : 25 €

Localisations

  • PARIS-BnF : Tolbiac – Rez-de-jardin – magasin : 2020-217731
  1. Voir : Cecilia Adoue ; Capucine Boidin ; Mickaël Orantin, « Diálogos en guaraní, un manuscrit inédit des réductions jésuites du Paraguay (XVIIIe siècle)  », Nuevo Mundo Mundos Nuevos, 2015. DOI : https://doi.org/10.4000/nuevomundo.68665. Disponible en ligne, url : <http://journals.openedition.org/nuevomundo/68665> et <https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01730225>. []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search