L’Eldorado dans les jeux de société

Les « cités d’or » décrites par Marco Polo ont suscité le mythe de l’Eldorado et furent l’un des moteurs des Conquistadors espagnols en Amérique. Dans l’univers du jeu de société, ce mythe est prétexte à nombre de jeux d’aventure, de chasses au trésor qui croisent parfois les civilisations précolombiennes quand ils ne versent pas du côté de l’archéologue-pilleur âpre au gain, façon Indiana Jones mâtiné de Lara Croft.


El Dorado: Game of the world’s hidden Treasures (1941)

Edité par Parker Brothers, El Dorado1 invite les joueurs à rechercher des zones désignées sur la carte où des trésors ont été cachés. Le joueur paie son équipement et tente de récupérer ces trésors perdus et de les ramener à leur point de départ. Le joueur qui a le plus de trésors à la fin du jeu gagne.

El Dorado
El Dorado
El Dorado
El Dorado
El Dorado
El Dorado
El Dorado
El Dorado

Eldorado (années 1960)

Ce jeu d’Edmond Dujardin s’inspire du Monopoly et serait sans doute qualifié de nos jours de « politiquement incorrect » : en effet, chaque joueur est un chef d’état qui transforme son pays en Eldorado par le commerce de missiles, de secrets atomiques, d’avions et de pétroliers, d’uranium et de diamants tout en accumulant des réserves d’or. On est donc assez loin de l’Eldorado d’Amérique…

Eldorado
Eldorado
Eldorado
Eldorado

Eldorado (1970)

Dans ce jeu d’exploration finlandais édité par Kuvataide, les joueurs parcourent des villes (50 possibles) du continent sud-américain, avant de se rendre sur le site de l’Eldorado (6 cartes) pour y chercher la cité de l’or.

Eldorado
Eldorado (1970)
Eldorado
Eldorado

El Dorado : voyage à l’île des rêves (1973)

Conçu par Rudi Hoffmann, ce jeu de parcours vise à mener ses pions jusqu’à l’île d’El Dorado.

Dorada
Dorada : réédition du jeu en 1988

El Dorado (1977)

Le jeu de Michael Kindred est un jeu de logique où les joueurs doivent identifier l’emplacement d’un trésor en posant des questions. Sa couverture, comme celle de l’édition intitulée Pieces of nine, nous éloigne de l’Eldorado de la jungle mésoaméricaine pour nous mener du côté des pirates des Caraïbes.

El Dorado
El Dorado

Eldorado: La grande corsa all’oro (1980)

Bien que sont titre puisse évoquer la légendaire cité d’or mésoaméricaine, ce jeu se déroule dans le Far West à l’époque des chercheurs d’or, façon ruée vers le Klondike. Les joueurs, après s’être équipés dans des villes, voyagent vers la montagne placée au centre du plateau pour l’escalader et atteindre le grand gisement d’or. Le trajet est parsemé de dangers : Indiens et bandits doivent être combattus pour poursuivre la course vers le sommet de la montagne. Le gagnant est évidemment celui qui accumule le plus d’or.

Eldorado: La grande corsa all'oro
Eldorado: La grande corsa all’oro
Eldorado: La grande corsa all'oro
Eldorado: La grande corsa all’oro

El Dorado (1981)

Ce jeu de François Nedelec et Duccio Vitale, édité dans le n° 10 du magazine Jeux & Stratégie d’août/septembre 1981, p. 71-72, 81, mène les joueurs en Amazonie (Mato Grosso). En tant que Conquistadores à la recherche d’une riche cité, les joueurs traversent le continent pour atteindre le Graal. Il va de soi que le parcours est semé d’embûches.

Règle du jeu

El Dorado City of Gold (1984)

Commercialisé par D. Gottlieb & Co., El Dorado City of Gold est un billard électronique (flipper ou pinball) qui, s’il emprunte le titre de la cité de l’or, n’évoque pas les Conquistadores, mais un épigone de l’habituel Indiana Jones.

El Dorado City of Gold
El Dorado City of Gold

Eldorado (1988)

Malgré son titre, le jeu n’évoque pas la quête de l’or dans l’Amérique de la colonisation espagnole mais l’orpaillage : l’or est pesé sur une balance à colonne fournie comme accessoire.

Eldorado
Eldorado

Eldorado (1990)

Edité par Arasai Overseas Ltd., Eldorado mène les joueurs à la recherche de l’Eldorado, qui n’est plus une cité couverte d’or mais la statuette d’Atahualpa en or massif, incrustée de bijoux, que le joueur doit rechercher dans une évocation des années 1920.

The year is 1532. A vast, ancient civilization stretches out over two thousand miles, from the heights of the Chilean Ande, to Peru. Ecuador and Bolivia. This is the great empire of the Incas.
Atahuallpa, their godlike king, rules by virtue of divine descent from the sun and moon. A dazzling, jewel-encrusted, solid gold statue symbolizes his immortal, heavenly power. This statue is the Incan sun god, the holiest of holy idols. It is worshipped by the high priests as if it were alive. All gold and silver throughout this vast realm and all sacrifices, both human and otherwise, are made to this holy idol.
But the year 1532 is a tragic one for the Inca empire. In this year the Spanish Conquistador, Francisco Pizarro and one hundred-sixty-eight well-armed men capture and imprison their great king.
As part of the ransom, Pizarro demands the Incas turn over this legendary statue which the Spaniards have dubbed “El Dorado,” the gilded one.
The Incas fill an entire chamber with priceless silver and gold treasure but steadfastly refuse to surrender the idol. In frustration Pizarro executes the great Atahuallpa. Soon afterwards the whole Inca empire lay in ruins. The treacherous conquistadors enslave the entire population and forbid any further mention of El Dorado.
According to legend, El Dorado was hidden for years and then moved to a final, secret location. To this day rumors persist that the idol is still worshipped by priests performing ancient sacred rites.
Welcome to the Nineteen Twenties: America’s golden age of adventure. Lindbergh has just flown the Atlantic. A young woman has swum across the English Channel. And a noteworthy expedition, recently returned from the South American jungle, has just confirmed the existence of a map which discloses the exact location of the infamous Incan statue. At this moment a number of expeditions arc planned to search for the map and the priceless idol. Now its your turn to embark on what can only be described as the most exciting adventure of all time.
You must find El Dorado, the gilded one. You may have to resort to cunning, trickery, treachery and even worse, but you must bring the statue back to New York or die trying. Good luck. May the gods be with you.

Dos de la boîte.
Eldorado
Eldorado
Eldorado : plateau
Eldorado : plateau
Eldorado : argument
Eldorado : argument

Tintin et le piège du Totem Dhor (1991)

Le jeu de parcours et de mémoire de Dominique Tellier vise à retrouver le plus possible de totems et, si
possible, le totem dhor2.

Disparus ! Envolés !… Les huit totems en ébène et le prestigieux totem dhor, vestiges d’une très
ancienne civilisation, ont été dérobés par Rastapopoulos au Musée Ethnographique.
Tintin et ses compagnons se lancent aussitôt à leur recherche. Mais des copies piégées des totems
circulent à travers le monde et brouillent les pistes des enquêteurs.
Seul un “écrin magique” permettra de retrouver les trésors du Musée

Extrait de la règle.
Tintin et le piège du Totem Dhor
Tintin et le piège du Totem Dhor

La tintinophile n’ayant pas de limites, le jeu a donné lieu à une édition de luxe limitée à 5000 exemplaires, parue en 1993, avec des figurines émaillées de marque Corner et un totem doré à l’or fin, et une édition de voyage en 1994 chez Pocketable Magnetic Jeux.

Figurines Corner
Figurines Corner
Tintin et le piège du Totem Dhor
Tintin et le piège du Totem Dhor
Tintin et le piège du Totem Dhor
Tintin et le piège du Totem Dhor
Version Pocketable Magnetic Jeux
Version Pocketable Magnetic Jeux

En busca de Eldorado (1992)

Ce jeu stratégie, de l’éditeur Juegos Fournier, oppose des Conquistadores à des Indigènes par équipes qui peuvent être composées de 1 à 3 joueurs. Les conquérants ont pour mission de traverser l’océan à bord de leurs galions avant d’atteindre la terre des Indiens dont le territoire comprend trois temples : un seul d’entre eux cache l’Eldorado. Seuls les Indiens connaissent l’emplacement du trésor que les conquérants cherchent à s’approprier pour le ramener à leur port de départ. La mission des Indiens consiste à protéger les pyramides et combattre les expéditionnaires, de leur arrivée jusqu’à leur fuite avec le trésor, afin de le récupérer.

En busca de Eldorado
En busca de Eldorado
En busca de Eldorado
En busca de Eldorado

Eldorado (1993)

Réédition par Klee du jeu d’Arasai, la boîte du jeu place dos à dos un Conquistador et un épigone d’Indiana Jones.

Eldorado, Klee
Eldorado, Klee

Gold and Glory: The Road to El Dorado (1999)

Ce jeu de dé et de cartes — à ne pas confondre avec son équivalent électronique3 — comporte des questions sur la civilisation maya relatives au film d’animation d’Éric Bergeron. Les réponses correctes permettent aux personnages du film de progresser sur le parcours de jeu et d’acquérir l’une des huit pièces d’or.

Gold and Glory: The Road to El Dorado
Gold and Glory: The Road to El Dorado
Gold and Glory: The Road to El Dorado
Gold and Glory: The Road to El Dorado

Arkeos #5 : Les Cités d’Or (2005)

Le 5e volume de ce jeu de rôle, œuvre d’Arnaud Cuidet, illustrée par Michael Viard, mène les héros dans quatre des cités les plus célèbres de l’histoire de l’Humanité : Babylone, Carthage, El Dorado et Angkhor.

La “Cité d’Or” sud-américaine est décrite selon le même format que les précédentes : récit de l’histoire connue et secrète de la cité, description du site, des aventuriers qui y tentent leur chance et des populations autochtones, présentation de quelques PNJ marquants et informations sur la technologie et la magie que recèle le site.

Descriptif du Gror, url : <http://www.legrog.org/jeux/arkeos/cites-d-or-fr>.
Arkeos #5 : Les Cités d’Or
Arkeos #5 : Les Cités d’Or

War in El Dorado: Warfare in the New World c1492 to 1550 (2006)

Dans ce supplément pour By the Sword, Chris Peers et Tim Greene nous invitent à mener des guerres dans le Nouveau Monde.

War in El Dorado
War in El Dorado

Search for El Dorado (2008)

Le très prolifique Lloyd Krassner (1970-2020) qui avait abordé les Mayas, les Aztèques, a également traité l’Eldorado où le gagnant est celui qui a fait le plus de découvertes4.

Search for El Dorado
Search for El Dorado

A Ponte para El Dorado (2011)

Paru en allemand sous le titre Die Brücke am Rio D’Oro, la version espagnole et portugaise du jeu de Fréderic Moyersoen ne se réfère plus à une rivière d’or mais à l’Eldorado, a priori en Amérique du sud si l’on en croit la présence du perroquet. Cependant le principe du jeu reste le même : sur les rives d’une rivière se trouve une grotte secrète remplie de trésors d’une valeur inestimable. Des aventuriers tentent leur chance pour se l’approprier. Mais le seul moyen d’accéder au trésor est de passer par un très vieux pont, qui n’inspire pas confiance : au retour, chargés d’or, les joueurs risquent de tomber dans la rivière s’ils ramènent trop d’or à la fois.

A Ponte para El Dorado
A Ponte para El Dorado

El Dorado Canyon (2015)

En référence au canyon américain d’El Dorado, célèbre pour ses mines d’argent et d’or, le jeu s’éloigne de l’Amérique du sud. Ben Weemes a conçu un un jeu de cartes mêlant tirs, vols, bluff et exploitation minière pour devenir le cow-boy le plus riche5.

El Dorado Canyon
El Dorado Canyon
El Dorado Canyon
El Dorado Canyon

La Course vers El Dorado (2017)

Développé par Reiner Knizia et édité par Ravensburger, le jeu met en scène des explorateurs : matelot, savant, photographe et globe-trotteuse à la recherche de la cité d’Eldorado.

La Course vers El Dorado
La Course vers El Dorado

Au cœur de la forêt sud-américaine se cache une terre dorée mythique : l’Eldorado. Ce royaume perdu regorgerait de trésors : or, diamants et artefacts de grande valeur. Rien d’étonnant donc à ce que d’intrépides chasseurs de trésors se précipitent vers cette région ! Vous incarnez de courageux chefs d’expédition menant leur équipe vers l’Eldorado. À vous d’engager les membres qui la composent, d’acheter l’équipement nécessaire et de planifier intelligemment votre itinéraire. Seul le joueur qui franchira le premier les portes de la cité d’or remportera la partie.

Extrait de la règle, url <https://regle.escaleajeux.fr/cveld_rg.pdf>.
Wettlauf nach El Dorado
Wettlauf nach El Dorado

Le jeu a donné lieu à des extensions : Ginseng, Héros et Sortilèges.

Ophir: The Divine Eldorado (2017)

Ce jeu de cartes conçu par le prolifique auteur japonais Kuro (Ars Alchimia, Testament, Forwarder of Xanadu, etc.) et édité par la société Manifest Destiny montre un galion, un temple semblable au palais du Potala, agrémenté d’un stūpa. Les cartes sont dues à Hachi, Lidsan (qui a aussi illustré Laurel Crown, Forwarder of Xanadu, etc.), Nano Sasaki, バージニア (Bājinia/Virginie).

Ophir: The Divine Eldorado6 is a brain-burning mancala-style worker placement rochester draft card game. The game consists of cards that are placed in piles in the table, face up. Players take turns placing their workers in the piles from which they wish to take cards, and they will get as many cards from the pile as there are workers on the pile. The player with the most workers on a given pile will be the one who gains cards from it.

Argument de l’éditeur.
Ophir
Ophir
Ophir sous blister
Ophir sous blister

The Island of El Dorado (2018)

Le jeu de Daniel Aronson7, autoédité grâce à un financement participatif sur Kickstarter8 mêle exploration, développement de territoires et affrontement. Les joueurs endossent le rôle d’un explorateur représentant de divers pays, dont l’Aztèque Tizoc. Chacun cherche explorer l’île d’Eldorado qui abrite quatre anciens sanctuaires qu’il s’agit de contrôler. Chaque explorateur doit construire des fermes pour la production où des paysans-soldats rassemblent des ressources et occuper des forts pour se défendre contre les autres explorateurs qui cherchent à prendre les devants. Le sanctuaire le plus puissant est caché dans une grotte, partie la plus dangereuse de l’île car elle cache des créatures souterraines. Le premier joueur à contrôler les quatre sanctuaires remporte la partie : il régnera pour toujours sur l’île.

The Island of El Dorado
The Island of El Dorado
The Island of El Dorado
The Island of El Dorado
The Island of El Dorado
The Island of El Dorado

L’extension The Thieves (les voleurs) ajoute onze modes de jeu et de nouveaux éléments de jeu à l’île : deux nouveaux explorateurs, un jeu d’équipe et une grotte plus profonde et plus sombre.

Bande annonce de The Thieves of El Dorado 

Deckscape: The Mystery of Eldorado (2018)

Jeu d’Escape Room conçu pour être joué seul ou à plusieurs, The Mystery of Eldorado mènent le joueur à la recherche de la cité d’Eldorado dans la forêt amazonienne.

Vous êtes un groupe d’explorateurs parti à la recherche de la légendaire cité d’or au cœur de la forêt, sans la trouver. Alors que vous rentrez chez vous, la tête d’une statue s’écrase contre l’avion et vous devez sauter en parachute pour sauver vos vies! Vous êtes seuls, fatigués et affamés, perdus dans une zone inexplorée de la forêt. Le danger est rôde, et vous n’avez que les quelques objets dont vous avez pu vous saisir avant de sauter de l’avion. Ce pourrait être votre fin… ou la toute dernière chance de percer le mystère de l’Eldorado ! Pouvez-vous survivre aux pièges de la forêt amazonienne et trouver la ville légendaire d’Eldorado ?

Argument de l’éditeur
Deckscape: The Mystery of Eldorado
Deckscape: The Mystery of Eldorado

The Island Of El Dorado: The Revenge of El Dorado (2020)

Dans cette extension du jeu The Island of El Dorado, les explorateurs et les voleurs luttent pour s’emparer du pouvoir que recèlent les quatre sanctuaires de l’île d’El Dorado. Son Gardien s’est réveillé et entend récupérer ce qui lui appartient pour l’éternité. Avec sa puissance de dieu, il convoque les bêtes, les géants et les catastrophes naturelles pour reprendre possession des sanctuaires et nettoyer l’île de ses intrus.

In The Revenge of El Dorado, explorers and thieves widen and deepen their strategy as they face off against the mythical Guardian of El Dorado and the fury of the island she defends.
Expanded explorer boards allow players to upgrade their buildings and units, unlocking new abilities, new military and economic tactics, and new paths to victory.

Argument de l’éditeur
The Revenge of El Dorado
The Revenge of El Dorado
Bande annonce de The Revenge of El Dorado

Würfel & Knobel Eldorado

Cette boîte de jeu n’est liée au mythe de l’Eldorado que par son titre puisqu’elle ne propose que des jeux de dés et de cartes.

Notes

  1. Voir la présentation, url : <https://artsandculture.google.com/asset/board-game-el-dorado-parker-brothers-inc/KwEq1Xydmf-x9w?hl=en>0 []
  2. Voir la règle du jeu, url : <http://jeuxstrategie.free.fr/Tintin_complet.php>. []
  3. Voir « La Route d’Eldorado : Pour l’or et la gloire », Wikipédia, l’encyclopédie libre, 7 décembre 2020. Disponible en ligne, url : <http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=La_Route_d%27Eldorado_:_Pour_l%27or_et_la_gloire&oldid=177373377>. []
  4. Voir les règles, url : <https://www.angelfire.com/games2/warpspawn/ED.html>. []
  5. Voir la page Facebook du jeu, url : <https://www.facebook.com/El-Dorado-Canyon-A-Card-Game-1405112136450130/>. []
  6. En chinois 神秘の黄金郷 = le mystère de l’or ; en japonais : オフィル = ophir. []
  7. Voir l’interview qu’il a accordée, « Daniel Aronson, the creator of THE ISLAND OF EL DORADO », A series of Kickstarter interviews, 18 septembre 2017. Disponible en ligne, url : <https://tompetgames.wordpress.com/2017/09/18/daniel-aronson-the-creator-of-the-island-of-el-dorado/>. []
  8. Voir la présentation, url : <https://www.kickstarter.com/projects/eldoradogames/the-island-of-el-dorado>. []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search