Document : Eugène Boban et Teobert Maler sur le vapeur “Oaxaca” en 1885

Dans son n° 59 du 13 mars 1885, le périodique La Voz de México fournit la liste des passagers du vapeur Oaxaca parmi lesquels nous repérons Eugène Boban et son épouse et Theobert Maler1. Quelles purent bien être les discussions entre l’antiquaire et l’archéologue ?

C’est ce document que nous transcrivons ci-après ; les notes et les crochets carrés sont de notre fait.


Vapor Oaxaca
Vapor Oaxaca

El vapor “Oaxaca.” — A las siete de la mañana de anteayer fondeó en Veracruz este vapor nacional, de Liverpool, y escalas, conduciendo los pasajeros que siguen :

Mezicanos. — Manuel Barbedillo, Carlos Maruve, José Manuel Gutierrez Zamora, José Verdeja Gonzalez, Soledad Reyes, José Duran, Ramon Mijares, Pedro Clares, Evaristo Peon, Rosa Cabrales, Francisco Ballesta, J. Maria Gómez, Joaquin Martinez, María García y 1 niño, Juan Estéves, Juan Darias, José Fernandez, José Sierra, J. M. Rodriguez, Juan Rios, Pablo Estefe, Manuel Suarez, José Rendon, María Blagborney y hermano.

Suizo. — Theobert Maler2.

Franceses. — M. Boban3) y señora, Juana Valdéz, Carre Charpintier, señora é hija, M. Girandon, José Minaur Naieto, Severiano Perez, José Gonzalez, Biont de Langerbergs, Gonsaque [sic] Corta, Michel Percheron, Clemente Chandeson.

Italianos. — Rafaeli Gaboni, Cuisseppe [sic] Rema, Luigi Sarelli, Lucien Picot, Lorenzo Balvera, Marcos Montaguer, Domisnico de Paoli, Francisco Megiano, Geovani Panso, Rafael Brico, Geovani Cazmin, Forordo Petríni, Natale Pertolesi, Bateisla Buffa, Nicolas Crefil, Ana María Diaz.

Turcos. — Jacobo Mansono, Mosses, Jacobo Lima.

Españoles. — Luis Villaplana, Cándido Torriello y 60 inmigrantes.

Ingleses. — Sermer Hallinsnesworth, Thomas A. Torrell, Ellis Hallinsgsworth.


La vapeur Oaxaca4 a fait l’objet d’un peinture à l’huile par le peintre Willian Howard Yorke en 18845, conservé par le musée maritime de Bilbao.

Oaxaca, Willian Howard Yorke, Itsasmuseum Bilbao
Oaxaca, Willian Howard Yorke, Itsasmuseum Bilbao

Le Diario de la historia nous apprend que le 2 janvier 1918, le navire fut capturé dans le port de Tampico pour contrebande sur ordre de la Secretaría de Guerra y Marina6, ce qui révèle qu’il était encore actif.

  1. « El vapor “Oaxaca.” », La Voz de México : diario politico, religioso, cientifico y literario, 13 de marzo de 1885, t. XVI, n° 59, p. 3. Disponible en ligne, url : <http://www.hndm.unam.mx/consulta/publicacion/visualizar/558a37587d1ed64f16d7109f?intPagina=3>. []
  2. Teobert Maler (12 janvier 1842 – 22 novembre 1917) était austro-allemand. Voir : <https://amoxcalli.hypotheses.org/31976> []
  3. Eugène André Boban-Duvergé (1834-1908 []
  4. A ne pas confondre avec le cargo à vapeur du même nom de 4.351 tonnes, ex “Hamlen” construit en Allemagne en 1921, par les chantiers Vulcan-Werke Hamburg und Stettin Actiengesellschaft de Hambourg et qui appartenait à la Compañía Mexicana de Navegación. Basé à Tampico, ce dernier fut torpillé le 26 juillet 1942 par le sous -marin allemand U-171, de type U-boot IX-C, commandé par l’Oblt. Günther Pfeffe. Le navire, sous le commandement de Francisco Rodríguez Reybell, avait quitté le port de Corpus Christy pour se rendre à la Nouvelle-Orléans, Veracruz puis Tampico, son port d’attache, transportant notamment de la soude caustique, de la gomme et des postes téléphoniques. Voir : « SS Oaxaca (+1942) », The Wrecksite. Disponible en ligne, url : <https://www.wrecksite.eu/wreck.aspx?16698> ; « U-171 », u-boote.fr (Jean-Paul NADEAU). Disponible en ligne, url : <http://www.u-boote.fr/u-171.htm> et Colaboradores de Wikipedia, « Oaxaca (1941) », Wikipedia, La enciclopedia libre, 2020. Disponible en ligne, url : <https://es.wikipedia.org/w/index.php?title=Oaxaca_(1941)&oldid=130182085>. C’est ce navire que prit le photographe Edward Weston et son fils, Brett, le 21 août 1925, pour se rendre au Mexique. []
  5. 89,6 cm (L) x 59,2 cm (H) ; avec cadre : 107 cm (L) x 77 cm (H []
  6. Voir, « 2 de Enero », Diario de la historia. Disponible en ligne, url : <https://inehrm.gob.mx/es/inehrm/2_de_Enero_de_2018>. []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search