Le Dictionnaire d’archéologie américaine de la Société américaine de France, projet mort-né

Lors de la séance du 7 décembre 1885, présidée par Rémi Siméon (1827-1890)), de la Société américaine de France, la « composition d’un Dictionnaire d’archéologie américaine » est annoncée en ces termes :

« Dictionnaire d’Archéologie Américaine.

M. Léon DE ROSNY communique un projet de composition d’un Dictionnaire d’Archéologie Américaine. Après discussion, le Conseil prend la décision suivante :
Art. 1 . — La Société Américaine de France entreprend la composition d’un Dictionnaire d’Archéologie Américaine qui sera publié sous son nom et sous ses auspices.
Art. 2. — Il est institué une Commission chargée de répartir le travail entre les membres de la Société. Le secrétaire de la commission est spécialement chargé de dresser la liste alphabétique des mots qui devront être l’objet d’articles dans le Dictionnaire.
Art. 3. — Les articles importants par leur étendue seront lus et discutés en séance de la Société.

Commission du Dictionnaire :

Sont nommés membres de la commission du Dictionnaire : MM. AUBIN1, Léon DE ROSNY2, MALTE-BRUN3, CASTAING4, Rémi SIMÉON5 et PEUVRIER6, secrétaire.7 »

La séance du 23 avril 1887 de la Société fournit des détails sur l’état d’avancement du projet, deux ans après son lancement :

Dictionnaire d’Archéologie Américaine. Le président8 rend compte des mesures qui ont été prises par le Bureau à l’effet de donner suite à la décision de la Société relative à la publication d’un Dictionnaire d’Archéologie Américaine.
Une liste des articles devant figurer dans la lettre A est déjà dressée, et plusieurs membres ont bien voulu s’inscrire pour des notices qui seront communiquées successivement à la Société. Les lectures relatives au Dictionnaire, sauf des cas exceptionnels, seront inscrits à l’ordre du jour des séances avant les autres communications.
Les articles lus seront publiés sous forme d’épreuves et à mi-marge, de façon à ce qu’il[s] puisse[nt] leur être fait des additions ultérieures. Les auteurs d’articles recevront un exemplaire de chacune des feuilles où ils auront inséré des articles. Les autres exemplaires seront mis en vente à des conditions qui seront adoptées par le Bureau, sur la proposition du Trésorier. L’édition proprement dite du Dictionnaire ne sera entreprise que lorsque sa rédaction aura été définitivement arrêtée et après que les articles publiés d’abord en épreuves auront été complétés par les additions que les membres de la Société voudront bien proposer à leurs auteurs.

Archives de la Société Américaine de France, 1884, s. 2, t. 5, p. 94. Disponible en ligne, url : <https://babel.hathitrust.org/cgi/pt?id=nyp.33433081749206&view=1up&seq=104&skin=2021>.

Lors de la séance du 15 juin 1887, les titres des premiers articles pris en charge par des membres de la Société sont annoncés :

Dictionnaire d’Archéologie américaine. Le président rend compte des mesures qui ont été prises par le Bureau à l’effet de donner suite à la décision prise en Conseil à l’effet de publier un Dictionnaire d’archéologie américaine. Une liste des articles, devant figurer dans la lettre A est déjà dressée, et plusieurs membres ont bien voulu s’inscrire pour des notices qui seront successivement communiquées aux réunions. Les lectures relatives au Dictionnaire, sauf des cas exceptionnels, seront inscrites à l’ordre du jour des séances, avant les autres communications. Les articles lus seront publiés sous forme d’épreuves et à mi-marge, de façon à ce qu’il[s] puisse[nt] leur être fait des additions ultérieures. L’édition proprement dite du Dictionnaire ne sera entre prise que lorsque sa rédaction aura été définitivement arrêtée, et après que les articles publiés d’abord en épreuves auront été complétés par les additions que les membres voudront proposer à leurs auteurs.
Les premiers articles composés pour ce dictionnaire sont ensuite communiqués à la Société, savoir : Aban, roi de Mayapan, et Abchuy Kak, dieu Maya, par Paul Boell ; Acanum, divinité Maya, par Léon de Rosny, Acachinanco, ville ; Acamapichtli, roi de Mexico, et Acatl, roseau cyclique, par M . Rémi Siméon.
M . le docteur Hamy est chargé d’une notice supplémentaire sur l’Acatl, considéré au point de vue artistique.

Archives de la Société Américaine de France, 1884, s. 2, t. 5, p. 173-174. Disponible en ligne, url : <https://babel.hathitrust.org/cgi/pt?id=nyp.33433081749206&view=1up&seq=183&skin=2021>.

Cette annonce ne passe pas inaperçue des chercheurs. Elle est relayée dans Le Muséon par le sinologue Paul Boell (1858-1909)9 d’autant plus qu’il était présent, en tant que secrétaire-adjoint, à la séance du 23 avril 1887 où le Dictionnaire fut mentionné :

La Société américaine a entrepris la publication d’un Dictionnaire d’Archéologie américaine, qui devra offrir un répertoire commode et aussi complet que possible des connaissances actuelles de l’américanisme. Plusieurs membres ont déjà promis des notices qui seront successivement communiquées aux réunions de la société. Les articles lus seront publiés sous forme d’épreuves à mi-marge, de façon à permettre des additions ultérieures. L’édition proprement dite du dictionnaire ne sera entreprise que lorsque sa rédaction aura été définitivement arrêtée et après que les articles, publiés d’abord en épreuves, auront été complétés par les additions que les membres auront proposées à leurs auteurs. Les premiers articles composés pour le dictionnaire ont été communiqués à la société, dans sa dernière séance10. Ce sont : Aban, roi de Mayapan et Abchuy Kak, dieu maya, par M. Paul Boell ; Acanum, divinité maya, par M. Léon de Rosny ; Acachinanco, ville, Acamapichtli, roi de Mexico et Acatl, roseau cyclique, par M. Rémi Siméon. M. le Docteur Hamy est chargé de la rédaction dune notice supplémentaire sur l’acatl, considéré au point de vue artistique.

Boell, Paul, « Société américaine de France, séance du 15 juin 1987 [sic] », Le Muséon, 1887, t. VI, janvier, p. 501-502. Disponible en ligne, url : <https://archive.org/details/lemuson06soci/page/500/mode/2up>.

Des américanistes étrangers ne manquent pas de saluer l’initiative, comme par exemple le géographe et anthropologue Ferdinando Borsari (1858-1891), qui fondera la Società Americana d’Italia en 1890, sur le modèle de la Société Américaine de France. Ainsi, dans son ouvrage La Letteratura degl’ indigeni Americani, il espère cette publication prochaine « qui sera d’une grande utilité pour les universitaires » :

Non possiamo però passar sotto silenzio una recente sua iniziativa, che riuscirà di grande giovamento agli studiosi : accenno alla prossima pubblicazione di un grande Dictionnaire d’archéologie américaine, ch’essa, nella sua seduta del 15 Giugno 1887, ha deliberato d’intraprendere, non appena saranno terminati i lavori preparatorii.

Borsari, Ferdinando (1858-1891), La Letteratura degl’ indigeni Americani…, Napoli : Luigi Pierro, 1888, p. 69. Disponible en ligne, url : <https://archive.org/details/laletteraturadeg00borsrich/page/68/mode/2up>.

Dans son édition de 1888, Le Muséon rappelle le mode de production collaboratif du Dictionnaire :

Société Américaine. — La Société Américaine de France se propose de publier un Dictionnaire d’archéologie américaine. L’édition proprement dite ne sera entreprise que lorsque sa rédaction aura été définitivement arrêtée dans les séances de la société, et après que les articles, publiés d’abord en épreuves auront été complétés par les additions que les membres voudront proposer à leurs auteurs (séance du 15 juin 1887). —

Le Muséon, 1888, t. VII, janvier, p. 250. Disponible en ligne, url : <https://archive.org/details/lemuson05belggoog/page/n257/mode/2up> (N/B) ou <https://archive.org/details/lemuson07soci/page/250/mode/2up> (coul.).

Cependant, dans son « Rapport annuel sur les travaux de la Société américaine pendant l’année 1889 », Georges Raynaud nous apprend que la publication du Dictionnaire n’a pas encore commencé :

nous avons commencé à réunir les matériaux nécessaires pour la composition d’un Dictionnaire d’Archéologie Américaine, véritable manuel de l’Américaniste, dont nous espérons pouvoir prochainement commencer la publication. Pour ce dictionnaire, nous faisons appel au travail, à la science de tous nos collègues.

Georges Raynaud, « Rapport annuel sur les travaux de la Société américaine pendant l’année 1889 », Archives de la Société Américaine de France, 1888, p. 88. Disponible en ligne, url : <https://archive.org/details/archivesdelasoc02frangoog/page/n92/mode/2up>.

Hélas pour les américanistes et historiens d’aujourd’hui, le Dictionnaire d’archéologie américaine de la Société américaine de France, qui aurait dû devenir un « véritable manuel de l’Américaniste », comme l’écrivait Georges Raynaud, n’est jamais paru… Nos recherches ne nous ont pas permis d’identifier des épreuves qui auraient été « mis en vente à des conditions qui seront adoptées par le Bureau » comme cela avait été envisagé. Pis encore, les comptes rendus des séances de la Société américaine de France ne semblent pas révéler que des articles pour le Dictionnaire aient été « inscrits à l’ordre du jour des séances avant les autres communications ». En tout cas, aucune mention aux premiers titres d’articles annoncés — Aban, Abchuy Kak, Acanum, Acachinanco, Acamapichtli, Acatl — n’a été retrouvée.

Successeurs

Certaines entreprises publiées ultérieurement peuvent être considérées comme l’aboutissement de ce projet avorté. C’est par exemple le cas du Manuel de l’anthropologue et américaniste Henry Beuchat (1878-1914), ouvrage couronné par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres11, suivi des travaux de l’anthropologue Thomas A. Joyce (1878-1942)12 puis des « Handbooks » de l’American museum of natural history, dont celui du mayaniste américain Herbert J. Spinden13.

Histoire de l’archéologie américaine

Le vaste champ de l’archéologie du continent américain dût attendre plusieurs siècles pour voir apparaître des travaux sur l’histoire de la discipline. Margarita Díaz-Andreu, dans son Historia de la arqueología en España14, date ce qu’elle nomme le « réveil historiographie » (“despertar historiográfico”) de la discipline des années 90 du XXe siècle !

De fait, si l’on excepte des travaux de vulgarisation plus anciens évoqués ci-dessus, la première histoire d’envergure de l’archéologie du Nouveau Monde, plusieurs fois rééditée, est celle de l’archéologue Gordon R. Willey et de l’anthropologue Jeremy A. Sabloff15 qui avait été précédée de l‘introduction to American archaeology du même16.

Depuis, à côté d’ouvrages plus généraux17, des travaux encyclopédiques portant spécifiquement sur l’archéologie du Nouveau Monde paraissent régulièrement.

  • Willey, Gordon Randolph (1913-2002) (éd.) ; Wauchope, Robert (éd.), Archaeology of Southern Mesoamerica…, Austin : University of Texas press, cop. 1965, 2 vol. – (Handbook of Middle American Indians ; 2-3).
  • Bray, Warwick ; Trump, David H., The American heritage guide to archaeology, New York : American Heritage, 1970, 269 p.
  • Jelks, Edward B. ; Jelks, Juliet C., Historical Dictionary of North American Archaeology, New York ; Westport ; London : Greenwood press, 1988, 760 p.
  • Haberland, Wolfgang, Amerikanische Archäologie : Geschichte, Theorie, Kulturentwicklung, Darmstadt : Wissenschaftliche Buchgesellschaft, cop. 1991, VIII-269 p.-pl.
  • Oyuela-Caycedo, Augusto (éd.), History of Latin American archaeology, Aldershot (GB) ; Brookfield (Vt) ; Hong Kong [etc.] : Avebury, cop. 1994, XII-212 p.
  • Alcina Franch, José (1922-2001), Arqueólogos o anticuarios : historia antigua de la arqueología en la América española, Barcelona : Ed. del Serbal, 1995, 212 p.
  • Palka, Joel W., Historical dictionary of ancient Mesoamerica, Lanham (Md.) ; London : Scarecrow, 2000, XVI-199 p. : ill. ; 22 cm. – (Historical dictionaries of ancient civilizations and historical eras ; 2)18.
  • Evans, Susan Toby ; Webster, David, Archaeology of Ancient Mexico and Central America : an Encyclopedia, New York : Garland Publ., 2001, XLIII-948 p. 
  • Carrasco, David (éd.), The Oxford encyclopedia of mesoamerican cultures : the civilizations of Mexico and Central America, Oxford : Oxford university press, 2001, 3 vol. Vol. 1, [Acatec-Gulf coast] ; vol. 2 [Haab-Piedras negras] ; vol. 3 [Pigments-Zumarraga, Juan de].
  • Giesso, Martin, Historical dictionary of ancient South America, Lanhman (Md.) : Scarecrow press, 2008, 1 vol. (XVIII-259 p.). – (Historical dictionaries of ancient civilizations and historical eras ; 21).
  • Thurmond Witschey, Walter Robert ; Brown, Clifford T., Historical dictionary of Mesoamerica, Lanham, Md. : Scarecrow Press, Inc., 2012, XXII-416 p.

Sur l’historiographie de la discipline archéologique mexicaine, on se reportera au récent :

  • López Hernández, Haydeé, En busca del alma nacional : la arqueología y la construcción del origen de la historia nacional en México (1867-1942), México : Secretaría de Cultura : Instituto Nacional de Antropología e Historia, 2018, 389 p.

Notes

  1. Joseph-Marius-Alexis Aubin (1802-1891). []
  2. Léon de Rosny (1837-1914). []
  3. Conrad Malte-Brun (1775-1826). []
  4. Alphonse Castaing (1822-1888). []
  5. Rémi Siméon (1827-1890). []
  6. Peuvrier, Achille []
  7. Archives de la Société Américaine de France, 1884, n.s., t. 3, p. 303-304. Disponible en ligne, url : <https://archive.org/details/archivesdelasoc01frangoog/page/n310/mode/2up>. []
  8. Léon de Rosny []
  9. Diane Dosso, « BOELL Paul Victor », Annuaire prosopographique : la France savante, 26/02/2014. Disponible en ligne, url : <https://cths.fr/an/savant.php?id=119018>. []
  10. Pourraient-elles se trouver dans les quelques archives sur la Société, 1878-1887, conservées aux Archives nationales, sous la cote : [F/17/17200 ? []
  11. Beuchat, Henry, Manuel d’archéologie américaine : Amérique préhistorique, civilisations disparues, Paris : A. Picard, 1912, XLI-773 p. Disponible en ligne, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6540688x>. Voir le compte rendu : Morel-Fatio Alfred, « Manuel d’archéologie américaine (Amérique préhistorique. – Civilisations disparues), par H. Beuchat. Préface par M. H. Vignaud, président de la Société des Américanistes de France. Paris, Auguste Picard, 1912 », Bibliothèque de l’école des chartes, 1913, tome 74, p. 179-180. Disponible en ligne, url : <https://www.persee.fr/doc/bec_0373-6237_1913_num_74_1_460864_t1_0179_0000_001>. []
  12. Joyce, Thomas Athol (1878-1942), South American Archaeology, London : Macmillan, 1912, XV-292 p. paru dans la collection Handbooks to Ancient Civilizations Series, collection qui comprenait aussi, du même, Mexican archaeology : an introduction to the archaeology of the Mexican and Mayan civilizations of pre-Spanish America, London : P. L. Warner, 1914, XVI-384 p. et fut suivi de Central American and West Indian archaeology : being an introduction to the archaeology of the States of Nicaragua, Costa Rica, Panama and the West Indies, New York : G. P. Putnam’s sons, 1916, XVI-263 p. []
  13. Spinden, Herbert Joseph (1879-1967), Ancient civilizations of Mexico and Central America, New York : American museum of natural history, 1917, 238 p. rééditée en 1922, 1928, 1946. Disponible en ligne, url : <https://www.gutenberg.org/files/54550/54550-h/54550-h.htm>. []
  14. Díaz-Andreu, Margarita, Historia de la arqueología en España : estudios, Madrid : Ediciones Clásicas, 2002, p. 35. Disponible en ligne, url : <https://www.academia.edu/6290791/D%C3%ADaz_Andreu_M_2002_Historia_de_la_Arqueolog%C3%ADa_Estudios_Madrid_Ediciones_Cl%C3%A1sicas>. []
  15. Willey, Gordon Randolph (1913-2004) ; Sabloff, Jeremy Arac (1944-….), A history of American archaeology, London : Thames and Hudson, cop. 1974, 1 vol. (252 p.). Voir Sabloff, Jeremy A.,« Analyzing recent trends in American archaeology from a historical perspective » dans Christenson, Andrew L. (éd.), Tracing Archaeology’s Past : The Historiography of Archaeology, Carbondale ; Edwardsville : Southern Illinois university press, 1989, p. [34]-40 et Schávelzon, Daniel, « The history of Mesoamerican archaeology at the crossroads : changing views of the past » dans Christenson, Andrew L. (éd.), Tracing Archaeology’s Past : The Historiography of Archaeology, Carbondale ; Edwardsville : Southern Illinois university press, 1989, p. [107]-112. []
  16. Willey, Gordon Randolph ; Tulloch, Avis, An introduction to American archaeology, Englewood Cliffs [Hemel Hempstead] : Prentice-Hall, 1971, XIV-559 p. – (Prentice-Hall anthropology series). []
  17. Comme Murray, Tim (éd.), Encyclopedia of Archaeology, Santa Barbara, ABC-CLIO, 1999-2001, 5 vol. The Great Archaeologist, 1999-2001, 2 vol. ; History and Discoveries, 2001, 3 vol. []
  18. Réédité en 2010 sous le titre : The A to Z of ancient Mesoamerica, Lanham (Md.) ; London : Scarecrow, 2010, XVI, 199 p. []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search