Article : « Comprendre » l’Amérique indienne : itinéraires d’une recherche historico-religieuse

  • Samonà, Giuseppe A.

Giuseppe A. Samonà est professeur au département des sciences religieuses de l’Université du Québec à Montréal.

Résumé

Depuis ses débuts consacrée à l’étude des polythéismes classiques, des religions monothéistes, et éventuellement des traditions des peuples sans écriture, l’histoire des religions semble avoir presque ignoré l’Amérique indienne. Dans cet article, en considérant un ensemble de contributions très différentes sous plusieurs aspects (P.-D. Chantepie de la Saussaye, D. Sabbatucci, S. Gruzinski, etc.), nous nous proposons de retracer les raisons d’être, l’histoire de cette lacune, en montrant en même temps, à partir des itinéraires parcourus par notre recherche, les éléments nouveaux que la perspective historico-religieuse peut apporter à la compréhension des cultures amérindiennes. Par ailleurs, et surtout, la rencontre avec ces cultures nous conduira, en tant qu’historien des religions, à réfléchir sur le statut épistémologique de notre discipline, à l’intérieur d’une épistémologie plus générale des sciences sociales et humaines. Qu’est-ce que « comprendre » les autres cultures et religions ? Ou encore : cela a-t-il un sens, et lequel, de parler de « religions », en ce qui concerne l’Amérique indienne ? Voilà les principales questions que nous explorerons, en particulier à partir d’une analyse croisée de quelques travaux de C. Lévi-Strauss et E. De Martino.

In addition to studying classical polytheism and monotheistic religions, the history of religions has also focused on the traditions of peoples with no writing systems. Yet, this field of research seems to have practically ignored Native American religious traditions. This article considers the history and the reasons for this oversight by revisiting the works of a variery of scholars, including Chantepie de la Saussaye, Sabbatucci, and Gruzinski. It also suggests ways in which a historico-religious perspective can contribute to a better understanding of Amerindian cultures. The encounter with these cultures can lead historians of religions to reflect on the epistemological status of their discipline within the broader epistemology of the human and social sciences. What does “understanding” other cultures and religions mean? Does it make sense to speak of “religions” with respect to Indian America and, if so, how? This article considers these questions particularly through a comparative analysis of works by Claude Lévi-Strauss and Ernesto De Martino.

Références bibliographiques


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search