Vidéo : Le “Codex Telleriano Remensis” : le livre des jours : calendrier et rituels aztèques dans le codex méxixain 385

Créateurs

  • Desmousseaux, Astrid. Interviewer
  • Contel, José. Participant
  • Héricher, Laurent (1964-….). Participant

Résumé

Entretien vidéo de Laurent Héricher, conservateur au département des manuscrits, chef du service des Manuscrits orientaux, BnF, et José Contel, maître de conférences, Université de Toulouse, IRIEC

Rare et précieux témoin de la riche histoire de la culture aztèque, le manuscrit portant la cote 385 dans la merveilleuse collection de codices mexicains de la Bibliothèque nationale de France, est sans conteste l’un des plus importants écrits aztèques à nous avoir été transmis.

Composé d’un Calendrier rituel (xiuhpohualli) et divinatoire (tonalpohualli), ainsi que d’Annales historiques préhispaniques et coloniales, ce codex fut peint au milieu du XVIe siècle par des artistes indigènes (tlacuiloque) sur du papier européen dans un système de communication graphique nahuatl, aux couleurs vives et aux formes expressives. Il comporte de surcroît des annotations en langue nahuatl transcrites dans l’alphabet latin par au moins un auteur natif de Mexico-Tenochtitlan, l’ancienne capitale aztèque, mais aussi des gloses en castillan.

Après un obscur périple qui le mena d’Amérique en Europe, il fut acquis par l’archevêque de Reims, Charles-Maurice Le Tellier (1642-1710). Il fut l’un des fleurons de sa collection qui comprenait également quelques cinq cents manuscrits essentiellement en hébreu, en arabe, en persan et en turc ottoman. Charles-Maurice Le Tellier l’offrit au Roi Louis XIV en 1700. Constituant l’un des plus anciens trésors de la Bibliothèque royale, il est toujours conservé au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France.

Références bibliographiques


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search