Exposition “Códices de México, memorias y saberes”, Costa Rica

Tonalámatl de Aubin. XVIe s. Papier amate. Cliché BNAH-INAH

Une sélection des plus importants fac-similés de codex conservés à la Bibliothèque nationale d’anthropologie et d’histoire (Mexico, Biblioteca Nacional de Antropología e Historia (BNAH)) est exposée pour la première fois au Costa Rica dans le cadre de l’exposition temporaire Códices de México, memorias y saberes, du 31 octobre au 31 décembre 2017 à la Galería Nacional.

Assuré par l’Instituto Nacional de Antropología e Historia (INAH) et le Centro Costarricense de Ciencia y Cultura (CCCC), le commissariat de l’exposition a repris le titre et le propos de l’exposition déjà présentée au musée national d’anthropologie de Mexico1.

Au lancement du projet en ce début d’année, Rosalba Sánchez Flores, professeur en études mésoaméricaines attachée à la BNAH, avait imaginé prêter quelques exemplaires originaux. Au final, cette possibilité a été écartée et il a été convenu de présenter 39 fac-similés de codex. Selon Baltazar Brito Guadarrama, directeur de la BNAH,  cette décision a permis le prêt des trois fac-similés édités par l’institut, à savoir les codex Colombino2, Boturini3 et Dresde4 tout en construisant un projet spécifique avec les 36 codex restants.

Comme cela fut le cas pour de précédentes occasions précédentes, chacun des fac-similés a été reproduit à l’identique avec des matériaux similaires à ceux des codex originaux, c’est-à-dire sur du tissu ou du papier amate5. Aussi, pour produire ces supports de codex en feuilles d’amate, la BNAH a eu de nouveau recours avec la communauté de San Pablito, à Pahuatlán, Puebla, qui s’est spécialisée depuis de longues années dans la production de ce support.

La fabrication du papier d’amate par l’instituto de integracion cultural :

Une fois imprimés, les codex ont été traités par des spécialistes pour reproduire leuss grandes proportions comme pour le dénommé García Granados6, mesurant plus de cinq mètres de long, ainsi que les petits détails d’autres, ou les variations picturales des pictogrammes. Une exception concerne le Codex Mendoza7, dont la planche 2, qui représente la fondation de la ville de Mexico-Tenochtitlan, et revêt de ce fait une grande importance culturelle pour le public mexicain, a été agrandie et imprimée sur du papier photographique, afin que le circuit de l’exposition puisse commencer par cette illustration.

Afin de renforcer les liens culturels entre les deux pays et faire connaître la production de facsimilés de la BNAH, au terme de l’exposition les codex Colombino, Boturini et Dresde resteront au Costa Rica comme don offert au gouvernement.

Pour n’en citer que quelques uns parmi l’ensemble de codex présentés, mentionnons les codex : Martín de la Cruz-Badiano, Azoyú N°1 et N°2, Tonalámatl de Aubin, Huichapan, Cholula, Huamantla, Moctezuma, Chavero de Huexotzingo, Lienzo de Zacatepec, Matrícula de Tributos, Lienzo de Tlaxcala, Lienzo de Tlapa y Anales de Tula.

Dans leur version originale, les textes rassemblés dans le corpus des codex présentés remontent aux 16ème et 17ème siècles. La seule exception concerne le Codex Colombino, seul codex pré-hispanique conservé à Mexico à la BNAH.

Le Costa Rica était à l’époque préhispanique un territoire d’influence maya, bien que cette occupation n’atteigne pas un niveau de sophistication aussi élevé que celui qu’on peut actuellement observer dans le sud-est mexicain, au Guatemala, au Honduras et au Salvador ; pour cette raison, la tradition du codex n’y était pas pratiquée. C’est pourquoi l’attente du grand public comme de la communauté académique est important. À cet égard, Rosalba Sánchez a noté que pour les chercheurs de ce pays, l’une des pièces les plus attendues est le fac-similé du Codex Boturini qui raconte le voyage et les vicissitudes des Mexicas depuis le départ de leur mythique ville d’Aztlan, jusqu’à la fondation de Mexico-Tenochtitlan au XIVe siècle.

Un autre exemple concerne le Codex Testeriano, un document du Mexique central employé par les premiers évangélisateurs pour expliquer, au travers des pictogrammes typiques de la tradition indigène, les doctrines du catéchisme et les prières catholiques comme le Notre Père et le Je vous salue Marie.

L’exposition est montrée à la Galería Nacional del Centro Costarricense de Ciencia y Cultura. Créée en 1994, elle entend être l’équivalent du Grand Palais pour la France, soit un espace destiné à le présentation de grandes expositions d’art, à la fois d’artistes nationaux et internationaux. C’est la galerie la plus polyvalente du pays ; elle propose plus de 5 expositions par mois ainsi que des expositions individuelles et collectives gratuites.
Disposant de 14 salles d’exposition, elle accueille également la Bienal de Artes Visuales de Costa Rica (BIENARTE) et la Bienal Centroamérica y del Caribe de Diseño del Objeto.
 Présentation en espagnol de l’exposition de Mexico en 2015, réalisée par l’INAH (54”)   :

Informations pratiques

Enregistrer

  1. En 2014, les 44 codex originaux présentés à l’Institut National d’Anthropologie et d’Histoire (INAH), pour célébrer le 75ème anniversaire de l’INAH et le 50ème anniversaire du Musée National d’Anthropologie, avaient attiré 300428 visiteurs. []
  2. https://www.wdl.org/fr/item/3245/ []
  3. https://fr.wikipedia.org/wiki/Codex_Boturini []
  4. https://www.wdl.org/fr/item/11621/ []
  5. Le papier d’amate (de l’espagnol « papel amate », lui-même du nahuatl « amatl ») désigne une sorte de papier, encore fabriqué de nos jours à partir de fibres végétales, mais pour des productions surtout destinées au marché du tourisme []
  6. http://www.codices.inah.gob.mx/pc/contenido.php?id=23 []
  7. http://codicemendoza.inah.gob.mx/inicio.php []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search