Thèses en cours

Répertoire de thèses en cours portant pour tout ou partie sur les codex.

Si vous désirez y figurer, contactez-nous : recherche [point] coordination [a commercial] bnf [point] fr

Malgré nos efforts constants, ce recensement ne peut pas être complet puisque les outils de signalement comme theses.fr (http://www.theses.fr/) dépendent des signalements par les écoles doctorales et les bibliothèques dans l’application des thèses en préparation (application Step : http://www.abes.fr/Theses/Applications-dediees-aux-theses/Step).

Si vous connaissez une thèse en cours non listée ici se rapportant à la thématique du carnet, merci de nous en faire part : nous l’inclurons dans la page.

  • Noémie Jouvet ; Daniel Lévine (dir.), Le concept féminin en lien avec le territoire dans le monde maya. Un exemple de pouvoir Mésoaméricain, Paris : Paris 4, 2016-
    Thèse en Théorie et pratique de l’archéologie, Paris 4, École doctorale Histoire de l’art et archéologie, depuis le 09-11-2016 .
  • Maria del Rocio Maza Garcia de Alba ; Sylvie Peperstraete (dir.), Les os des ancêtres et le souffre des dieux : les reliques dans le rituel et la politique du monde maya, Paris : EHESS, 2014-
    Université de Recherche Paris Sciences et Lettres – PSL Research University , École doctorale de l’École pratique des hautes études (Paris) et École pratique des hautes études (Paris), depuis le 01-10-2014 .
  • Fabien Pottier ; Fabrice Goubard (dir.), Etude et caractérisation des biens culturels : analyse codicologique d’un codex mésoaméricain, le codex borbonicus, Cergy-Pontoise, 2013-
    Thèse en Chimie, Cergy-Pontoise, ED SI – Sciences et Ingénierie , en partenariat avec Laboratoire de physico-chimie des polymères et des interfaces (laboratoire), depuis le 01-10-2013.
    Résumé : Depuis quelques années, des méthodes d’analyse non invasive sont appliquées à l’étude et à la connaissance des rares codex mésoaméricains qui nous sont parvenus. En France, l’Assemblée Nationale conserve le codex Borbonicus considéré comme le plus important des manuscrits  connus, par sa taille (0,4 x 14 m), par la qualité de ses illustrations et qui n’a jamais été étudié dans sa matérialité. La recherche proposée vise non seulement à apporter une meilleure connaissance codicologique de ce codex, à en comprendre le mode de production par l’identification des matériaux constitutifs (support, liants, colorants et pigments) et de sa structure mais également à proposer des stratégies de conservation et d’exposition adaptées. Ce travail implique d’une part l’utilisation d’instruments portables d’analyse non invasive: imagerie hyperspectrale associée à divers instruments portables (spectroscopie de fluorescence, FORS, FTIR, Raman, FRX, DRX etc.), l’élaboration d’une base de données pour les matériaux constitutifs (colorants, pigments, liants, fibres) et l’étude du vieillissement de certains des constituants. Ces résultats permettront de juger de l’homogénéité du document, de la nature et de l’origine des matériaux en s’appuyant notamment sur les ressources et les travaux existants en Europe et en Amérique. Ces informations devront être confrontées et discutées avec les historiens et conservateurs en charge de ces manuscrits qui seront réunis dans un comité scientifique pour suivre le travail doctoral mais également avec un groupe international de chercheurs rassemblés autour de ces problématiques.
  • Julien Hiquet ; Marie-Charlotte Arnauld (dir.), Essor monumental et dynamiques des populations : le cas de la cité maya de naachtun (Guatemala) au classique ancien (250-600 après J-C), Paris : Paris 1, 2012-
    Thèse en Archéologie, ethnologie, préhistoire, Paris 1 , dans le cadre de Archéologie , en partenariat avec Archéologie des Amériques (ER), depuis le 15-11-2012.
  • Loïc Vauzelle ; Sylvie Peperstraete (dir.), Parures et attributs des divinités dans le Mexique Central aux XVe et XVIe siècles, d’après des textes en nahuatl, Paris : EPHE, 2012-
    Thèse en Religions et systèmes de pensée, Université de Recherche Paris Sciences et Lettres – PSL Research University, dans le cadre de École doctorale de l’École pratique des hautes études (Paris), depuis le 13-11-2012.
    Résumé : Il s’agit d’une part d’étudier les dieux aztèques par l’intermédiaire de leurs ornements et du rapport que ceux-ci entretenaient avec le corps ; d’autre part de s’intéresser aux parures divines comme cadre d’un langage.
  • Laurent Thomas ; Serge Gruzinski (dir.), Les gravures mexicaines au XVIème siècle. Colonisation et circulations culturelles entre l’Europe ibérique et le Mexique espagnol, Paris : EHESS, 2010-
    Thèse en Histoire, Paris, EHESS, ED 286, depuis le 09-12-2010.
  • Francisco Lugo-Silva ; Béatrice Fraenkel (dir.), Codex, pétroglyphes et graffiti. Répression et résistance des produits graphiques au Mexique, Paris : EHESS, 2004-
    Thèse en Ethnologie, Paris, EHESS, depuis le 01-12-2004.


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search