Les manuscrits Américains du « Supplément français » de la Bibliothèque impériale

Vers 1820, au département des Manuscrits de la Bibliothèque impériale, furent créés des « Suppléments » par langues : un « Supplément français »1 et deux autres fonds pour les principales langues prises en compte par le département, à savoir un « Supplément grec »2 et un « Supplément latin »3. A cela s’ajoutait un fonds pour les Cartulaires, appendice du supplément latin.

Ces suppléments contenaient des manuscrits entrés à la bibliothèque à partir du milieu du XVIIIe siècle jusqu’en 1862. Le noyau de ces suppléments était composé par les manuscrits de l’Ancien supplément, soit le supplément antérieur, sans distinction de langues qui était donc un fonds hétéroclite mêlant les différentes langues des manuscrits4. Cet « Ancien supplément » avait été constitué dans les premières années du  XIXe siècle par François-Jean-Gabriel La Porte du Theil (1742-1815), garde des manuscrits de 1795 à 1815, à partir d’un fonds de nouvelles acquisitions (achats et dons) ouvert après 1744, nouvelles acquisitions entrées en dehors des fonds régulièrement constitués et dont aucun inventaire régulier n’avait été établi5.

A défaut d’autres langues que les trois citées, le « Supplément français » a servi pour recevoir les manuscrits de toutes les langues autres que le grec et le latin. La désignation de « Supplément français » s’avérait donc inappropriée et trompeuse puisque, si le fonds contenait effectivement des manuscrits français, il incluait également des manuscrits en d’autres langues modernes dont l’allemand, l’espagnol, le danois, norvégien, etc. mais aussi ce qui était nommé Américain pour les langues d’Amérique du Nord (iroquois, micmac), comme d’Amérique centrale et du Sud (cakchiquel, chiquito, quiché, otomi, etc.) !

En 1860, un nouveau classement est mis en place6 par Jean-Noël, dit Natalis de Wailly (1805-1886), conservateur au Cabinet des manuscrits à la Bibliothèque impériale à partir de 1854, soit une distinction par langues pour mieux faire honneur à la diversité des langues couvertes par le département des Manuscrits7.

Les manuscrits en langues d’Amérique, entrés en janvier et juillet 1837, furent donc d’abord cotés dans le « Supplément français » avant d’être reclassés et recotés dans un fonds spécifique qui désignait moins une langue qu’une origine géographique, soit le fonds Américain.

Supplément français

Les anciens inventaires du « Supplément français » se trouvent désormais dans le fonds des Nouvelles Acquisitions Françaises (NAF) du département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France. Pour les numéros qui nous intéressent relatifs aux manuscrits Américains, il s’agit des volumes :

NAF 5509 : Tome LXI. Suppl. fr., t. XVII

Supplément français 3111

Le catalogue du « Supplément français » mentionne :

  • Suppt. fr. 3111. [Langue] Améric[aine].
    E
    Catescismo de la doctrina Cristiana, in idioma Kiche y Castellano.
    in-8°, papier, XVIIIe siècle.

Le manuscrit coté : Supplément français 3111 est désormais l’Américain 2. Catecismo de la Doctrina christiana, en idioma kiche y castellano; se diuide en tres partes, cō el fin de que cada parte se alterne los domingos y dias festivos de todo el año : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc104930h>.

Supplément français 3128

Le catalogue du « Supplément français » mentionne :

  • Suppt. fr. 3128. [Langue] Améric[aine].
    Théologie des indiens, ou discours, sermons &c sur la vie de Jésus-Christ, les évangiles, les fêtes des saints, preschés aux indiens pour les convertir au christianisme. (En langage indien).
    Quatre volumes in-8° papier, XVIIe siècle.

Le manuscrit coté : Supplément français 3128 est désormais l’Américain 3. Domingo de Vico. Theologia de los Indios : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc1096222>.

NAF 5510 : Tome LXII. Suppl. fr., t. XVIII

Supplément français 3310

Le catalogue du « Supplément français » mentionne :

  • Suppt. fr. 3310. [Langue] Améric[aine].
    Vocabulario en Lengua Castellana y Guatemalte.
    in-4° papier, XVIIe siècle.

Le manuscrit coté : Supplément français 3310 est désormais l’Américain 7. Vocabulario en lengua castellana y guatemalteca, que se llama ‘Cak chi quel chi’ : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc1096265>.

Supplément français 3312

Le catalogue du « Supplément français » mentionne :

  • Suppt. fr. 3312. [Langue] Améric[aine].
    Arte breve de la Lengua Otomi, por el pr. fray Alonso Urbano, de la orden de S. August.
    (La Langue Otomie est un dialecte de la langue mexicaine).
    in-4° papier, XVIIIe siècle.

Le manuscrit coté : Supplément français 3312 est désormais l’Américain 8. Arte breve de la lengua otomi, compuesto por el Padre Fray Alonso Urbano, de la Orden de N. P. S. Augustin, de las letras del A b, c. : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc109627f>.

Supplément français 3338

Le catalogue du « Supplément français » mentionne :

  • Suppt. fr. 3338 [Langue] Améric[aine].
    Arte de Lengua Giche, compuesto por N. M. R. S. Fray Bartholom. Anleo religios. menor —.
    in-8° papier, moderne

Le manuscrit coté : Supplément français 3338 est désormais l’Américain 9. Arte de la lengua qiche, compuesto por N. M. R. P. Fray Bartholome Anleo, religioso Menor de N. S. Padre san Francisco : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc109628q>.

Supplément français 3339

Le catalogue du « Supplément français » mentionne :

  • Suppt. fr. 3339 [Langue] Améric[aine].
    Vieux testament, écrit en 1558, dans la Langue Gijche (L’un des dialectes du Guatemala[)].
    in-8° papier XVIe siècle.

Le manuscrit coté : Supplément français 3339 est désormais l’Américain 10. Theologia Indorum, par le P. Domingo de Vigo : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc1096290>.

Supplément français 3340

Le catalogue du « Supplément français » mentionne :

  • Suppt. fr. 3340. [Langue] Améric[aine].
    Sermons en Langue Gijche, par différents auteurs.
    in-8°, papier, moderne.

Le manuscrit coté : Supplément français 3340 est désormais l’Américain 11. Marial sacro y Santoral. Sermones en la lenga qijche, escritos por varios autores, principalmte por une Yndio, por lo qual hay mucho que correjir, ô enmendar en todos los textos latinos. – Pertenece al uso del P. P. Fr. I. A. Sr. hijo de la Sta Prova del dulcisimo nbrē de IHS de Guatema, año de 1796 : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc109630r>.

Supplément français 3341

Le catalogue du « Supplément français » mentionne :

  • Suppt. fr. 3341. [Langue] Améric[aine].
    Nomemclature d’oiseaux, en Langue Gicgiquin.
    Dénominations de commestibles en Giche
    in-8° papier moderne

Le manuscrit coté : Supplément français 3341 est désormais l’Américain 12. Vocabulaire espagnol-quiché : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc1096311>.

Supplément français 3341 (2)

Le catalogue du « Supplément français » mentionne :

  • Suppl. fr. 3341 (2) [Langue] Améric[aine].
    Fragments d’un lexique Katchiquèle (Guatemala)
    et quelques feuilles de [mention barrée] Kiché.
    4° pap[ier].

Le manuscrit coté : Supplément français 3341 (2) est désormais l’Américain 13. Pétitions en kakchikel et Sermon en quiché : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc1096329>.

Supplément français 3343

Le catalogue du « Supplément français » mentionne :

  • Suppt. fr. 3343 [Langue] Améric[aine].
    Dictionnaire Castillan-Gicché, dialecte de la nation Maya-giiché
    (habitans de Guatémala).
    in-8°, papier moderne.

Le manuscrit coté : Supplément français 3343 est désormais l’Américain 14. Vocabulaire espagnol-kakchikel : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc109633k>.

NAF 5518 : Tome LXX. Suppl. fr., t. XXVI

Supplément français 5062

Le catalogue du « Supplément français » mentionne :

  • Suppt. fr. 5062. // 5617 Améric[aine].
    Petit Dictionnaire de la langue des Iroquois de la nation d’Agnié.
    8°. pap[ier]. XVIIe. Siècle.

Le manuscrit coté : Supplément français 5062 est désormais l’Américain 17. Petit dictionnaire de la langue des Iroquois de la nation d’Agnié : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc109636d>.

Supplément français 5076

Le catalogue du « Supplément français » mentionne :

  • Suppt. fr. 5076. // Améric[aine].
    Arte de Lengua Kakchiquel del uso de fr[ay]. Estevan Torresano. Pre[dicado]r.
    Año de 1734. En Espagnol.
    8°. pap[ier].

Le manuscrit coté : Supplément français 5076 est désormais l’Américain 15. Arte de lengua kakchikel, del usso de Fr. Estevan Torresano, Pre[dicado]r. Año de 1754 : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc109634v>.

Supplément français 5086

Le catalogue du « Supplément français » mentionne :

  • Suppt. fr. 5086. // Améric[aine].
    Rudiments de la langue Mikemak.
    Cahier in 4°. pap[ier]. XVIIe. Siècle.

Le manuscrit coté : Supplément français 5086 est désormais l’Américain 18. Rudiment de la langue mikemak : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc109637p>.

NAF 5519 : Tome LXXI. Suppl. fr., t. XXVII

Supplément français 5116

  • Suppl. fr. 5116 Américain
    Grammaire algonquine ou des Sauvages de l’Amérique Septentrionalle avec la description du pays, & composé… en 1672, 1673, 1674, par Louis Nicolas prêtre missionnaire.
    fol. pap[ier].

Le manuscrit coté : Supplément français 5116 est désormais l’Américain 1. Louis Nicolas. Grammaire algonquine ou des sauvages de l’Amérique septentrionale : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc104929r>.

NAF 5521 : Tome LXXIII. Suppl. fr., t. XXIX

Supplément français 5807

  • Amerique.
    5807
    Vocabulaire Algonquin Français. (Incomplet à la fin de la lettre T.)
    in 8° pap[ier].
    XVIIIe Siècle.

Le manuscrit coté : Supplément français 5807 est désormais l’Américain 16. Vocabulaire algonquin-français : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc1096354>.

Supplément français 5831

  • Amérique.
    5831.
    Arte de la lengua Chiquita.
    in 8°. papier.
    XVIIe Siècle.

Le manuscrit coté : Supplément français 5831 est désormais l’Américain 19. Arte de la lengua chiquita : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc109638z>.

Supplément français 5832

  • Amérique
    5832.
    Vocabulario Español-Chiquito.
    in 8°. pap[ier].
    XVIIe. Siècle.

Le manuscrit coté : Supplément français 5832 est désormais l’Américain 20 . Bocabulario de la lengua de les Chiquitos : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc1096397>.

Supplément français 5833

  • Amérique.
    5833.
    Vocabulario de la Lengua Chiquita del Pueblo de S[an]. Xavier
    Parte IIa. Chiquito Español.
    in 4°. papier.
    XVIIe. Siècle.

Le manuscrit coté : Supplément français 5833 est désormais l’Américain 21. Vocabulario de la lengua chiquita : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc1096400.


Les manuscrits suivants du fonds Américain furent classés dans le nouveau fonds par langue, institué en 1860. En lieu et place d’autant de fonds linguistiques que de langues couvertes, soit l’algonquin, le chiquito, le quiché, etc., il a été décidé de les regrouper sur la désignation de « Langues d’Amérique » qui, au fil du temps est devenu « Américain » puis « Fonds Américain ». Les cotes portées sur les manuscrits peuvent ainsi varier selon les manuscrits.

Exemple de l'Américain 24 qui porte la cote : Fonds Américain n° 24.
Exemple de l’Américain 24 qui porte la cote : Fonds Américain n° 24.

L’étiquette de rondage pré-imprimée porte la mention abrégée « Amér. » sans que l’on sache si elle abrège le mot « Amérique » de « Langues d’Amérique » ou « Américain ».

Étiquette de rondage de l'Américain 22.
Étiquette de rondage de l’Américain 22.

Nous penchons pour la deuxième option tant les désignations de « Fonds Américain » et « Américain » dominent dans les cotes portées sur les manuscrits.

Il a sans doute paru préférable aux bibliothécaires de l’époque, qui n’ont pas justifié leur choix dans des documents conservés par les archives, de regrouper sous ce terme générique, plutôt géographique que linguistique, la grande diversité des langues couvertes par le fonds. De fait, un choix contraire, plus conforme aux usages mis en place pour les autres langues, notamment européennes, aurait créé une multitude de fonds et de cotes avec, pour nombre d’entre eux, un seul document concerné. Qu’on en juge avec la répartition des langues du fonds Américain et le nombre de manuscrits afférents :

Langues du fonds Américain de la BnF et nombre de manuscrits correspondant.
Langues du fonds Américain de la BnF et nombre de manuscrits correspondant.

Le traitement appliqué aux manuscrits des langues d’Amérique est peu ou prou le même que celui qui fut adopté pour le fonds « Indien »8, à partir de 1912, et qui regroupe les manuscrits, non pas d’Inde, mais rédigés dans les nombreuses langues de l’Asie du Sud (fonds « Sanscrit » et « Pāli » exceptés). Comme l’écrit Gérard Colas, « cette dénomination approximative mais commode a permis d’éviter la multiplication de fonds quantitativement peu importants et les problèmes de gestion qui en auraient résulté »9.

Il en fut de même pour le fonds « Indochinois » regroupant les manuscrits en birman, cambodgien (khmer), cham, laotien, lolo ou thaï.

Aussi, ce qui pourrait être assimilé par les populations autochtones comme un regroupement ne faisant pas honneur à leurs langues, ne relève a priori pas d’une quelconque vision colonialiste — même si elle reste occidentale —, mais d’une préoccupation toute matérielle, pratique et bibliothéconomique. Car si d’aventure la bibliothèque avait créé autant de fonds que de langues couvertes, cela aurait exigé la création d’autant de cotes différentes et par voie de conséquence, de catalogues, fichiers et étiquettes de rondage, multipliant d’autant les dépenses pour un nombre parfois très réduit d’occurrences dont les perspectives d’accroissement paraissaient limitées. De fait, la plupart des langues couvertes par le fonds Américain n’ont pour ainsi dire pas connu d’accroissement depuis ces entrées du XIXe siècle.

Notes



Citer ce billet
Olivier Jacquot (2023, 7 août). Les manuscrits Américains du « Supplément français » de la Bibliothèque impériale. Amoxcalli. Consulté le 13 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b40k

  1. Le Supplément français — numéros 6171-15369 — a été formé à partir des manuscrits français ou en langues modernes portés sur l’inventaire de La Porthe du Theil, entrés à la Bibliothèque depuis le milieu du XVIIIe siècle jusqu’en 1862, enrichit des manuscrits nouvellement acquis. []
  2. Le Supplément grec comprend les manuscrits acquis depuis 1740 et qui est encore enrichi occasionnellement de nos jours ; ils sont cotés en continu du n° 1 au 1395 à la date de rédaction de ce billet. []
  3. Le Supplément latin fut créé pour les manuscrits en latin acquis depuis 1740 à 1862 par Dominique-Martin Méon (1748-1829), employé au Cabinet des manuscrits en tant que surnuméraire de 1807 à 1826 où il est chargé de dresser le catalogue des manuscrits français et en langues modernes. Hoefer, dans sa Nouvelle biographie générale XXXIV, Paris : Firmin-Didot frères, 1861, p. 1021, écrit qu’ « Il s’acquitta mal de ce travail : on lui reprocha de l’inexactitude dans les titres, un classement vicieux, des anachronismes, des méprises historiques, géographiques, un manque de méthode, etc. Une décision des conservateurs, basée sur divers motifs et particulièrement sur celui d’incapacité, le suspendit de ses fonctions. Un arrêté du ministre le rétablit dans son emploi » . À sa clôture en 1862, le fonds comptait 1901 numéros, plus un certain nombre de bis, ter, etc. En 1826, Méon est nommé conservateur-adjoint et le 29 octobre 1826 fait chevalier de la Légion d’honneur. []
  4. Léopold Delisle dit de l’Ancien supplément qu’il s’agissait d’une « réunion confuse de manuscrits grecs, latins, français, italiens et espagnols, les uns reliés en volumes, les autres à l’état de feuilles volantes, plus ou moins en désordre », dans : Delisle, Léopold (1826-1910), Le Cabinet des manuscrits de la Bibliothèque impériale. Volume 2, 1868, p. 284. Au nombre des 6170 manuscrits de l’Ancien supplément, « se trouvaient mêlés, d’une part, 108 manuscrits latins, qui étaient tout à fait déplacés dans le fonds français, et, d’autre part, 735 manuscrits italiens, 179 espagnols, 34 portugais, 20 allemands, 14 néerlandais, 6 scandinaves, 15 anglais et 4 celtes ou basques, qu’on ne pouvait guère laisser confondus avec les manuscrits français, du moment où la distinction par langues était adoptée comme premier principe de classement. De là, nécessité […] d’établir des séries spéciales pour les manuscrits italiens et en différentes langues modernes. », Léopold Delisle, « Préface [: Aperçu de l’histoire du département des manuscrits. État des collections du département des manuscrits au 1er janvier 1902. Classement et catalogue de l’ancien fonds des manuscrits français », dans : Catalogue des manuscrits français : ancien fonds. Tome cinquième, N° 5526-6170, Paris: Firmin-Didot frères, fils, 1902, p. XIII. []
  5. La Porte du Theil en rédiga l’inventaire (conservé sous la cote NAF 5427-5431) et l’helléniste Charles-Benoît Hase en établit les tables (NAF 5432). []
  6. En 1859, les cadres du département des Manuscrits étaient les suivants :
    I. Fonds orientaux.
    II. Fonds grecs.
    III. Fonds latins :
    1° Ancien fonds.
    2° Supplément.
    3° Fonds des Cartulaires.
    IV. Fonds français et en diverses langues modernes :
    1° Ancien fonds
    2° Supplément.
    V. Fonds divers (Saint-Germain, Saint-Victor, Sorbonne, Notre-Dame, Bouhier, Gaignières, etc.).
    VI. Collections diverses (Baluze, Dupuy, Fontanieu, etc.).
    VII. Cabinet des titres. []
  7. Après les réformes mises en œuvre par Natalis de Wailly au département des Manuscrits, les cadres du département avaient pris la forme suivante :
    I. Fonds orientaux.
    1° Fonds Hébreu.
    2° Fonds Samaritain.
    3° Fonds Syriaque.
    4° Fonds Sabéen.
    5° Fonds Arabe.
    6° Fonds Persan.
    7° Fonds Turc.
    8° Fonds Arménien.
    9° Fonds Géorgien.
    10° Papyrus Égyptiens.
    11° Inscriptions des Pyramides.
    12° Papiers de divers Égyptologues : Champollion, Dujardin, Nestor L’Hôte, Prisse d’Avesnes, Salvolini.
    13° Fonds Copte.
    14° Fonds Éthiopien (gheez et amharique).
    15° Fonds Lycien.
    16° Fonds Sanscrit.
    17° Fonds Siamois.
    18° Fonds Pāli.
    19° Fonds Indien (Hindostani, etc.).
    20° Fonds Singhalais.
    21° Fonds Tamoul.
    22° Fonds Télinga, Canarese et Malayala.
    23° Fonds Chinois.
    24° Fonds Birman.
    25° Fonds Cambodgien.
    26° Fonds Laosien.
    27° Fonds Lolo.
    28° Fonds Tibétain-Mongol.
    29° Fonds Japonais.
    30° Fonds Malais-Javanais.
    31° Fonds Batta.
    32° Fonds Madécasse.
    II. Fonds Grec.
    1° Ancien fonds.
    2° Fonds de Coislin (ou de Séguier)
    3° Supplément grec.
    III. Fonds Latin.
    1° Première série (ou Ancien fonds).
    2° Deuxième série (volumes du Supplément latin et du fonds des Cartulaires).
    3° Troisième série (vol. de Saint-Germain-des-Prés).
    4° Quatrième série (vol. de Saint-Victor).
    5° Cinquième série (vol. de la Sorbonne).
    6° Sixième série (divers fonds arrivés au XVIIIe s.).
    7° Septième série (Fonds latin des Nouvelles acquisitions).
    IV. Fonds Français.
    1° Première série (ou Ancien fonds).
    2° Deuxième série (vol. du Supplément français).
    3° Troisième série (vol. de Saint-Germain-des-Prés).
    4° Quatrième série :
    – A. Groupe primitif de 1868.
    – B. Deuxième groupe annexé au premier en 1875.
    – C. Troisième groupe ajouté aux deux autres en 1897.
    5° Cinquième série (fonds français des Nouvelles acquisitions).
    V. Fonds en diverses langues modernes
    1° Fonds italien.
    2° Fonds Espagnol.
    3° Fonds Portugais.
    4° Fonds Allemand.
    5° Fonds Néerlandais.
    6° Fonds Anglais.
    7° Fonds Scandinave.
    8° Fonds Celtique et fonds Basque.
    9° Fonds Slave.
    10° Fonds Valaque.
    11° Fonds Albanais.
    12° Fonds de divers dialectes africains (étrangers aux idiomes sémitiques).
    13° Fonds de divers dialectes américains.
    14° Fonds Mexicain.
    13° Fonds de dialectes océaniens.
    VI. Collections sur l’histoire de diverses provinces.
    1° Bourgogne.
    2° Champagne.
    3° Flandre.
    4° Languedoc : a. Doc. de Doat ; b. Papiers des Bénédictins.
    5° Lorraine.
    6° Périgord.
    7° Picardie.
    8° Touraine.
    9° Vexin.
    VII. Collections diverses.
    1° Baluze.
    2° Bréquigny (Papiers de).
    3° Clairambault.
    4° Colbert.
    6° Duchesne.
    7° Dupuy.
    8° Joly de Fleury.
    9° Moreau. []
  8. Notons qu’avant 1912, le classement mis en place par Natalis de Wailly pour les fonds du sud-est asiatique firent davantage honneur aux langues puisqu’il avait créé davantage de fonds par langues : Fonds Sanscrit ; Fonds Siamois ; Fonds Pāli ; Fonds Indien (Hindostani, etc.) ; Fonds Singhalais ; Fonds Tamoul ; Fonds Télinga, Canarese et Malayala ; Fonds Chinois ; Fonds Birman ; Fonds Cambodgien ; Fonds Laosien ; Fonds Lolo ; Fonds Tibétain-Mongol ; Fonds Japonais ; Fonds Malais-Javanais ; Fonds Batta. []
  9. Colas, Gérard, « Indien : Présentation de la collection », BnF Archives et manuscrits, [s. d.]. Disponible sur Internet, url : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc4463r>. []

Olivier Jacquot

Chargé de collections : manuscrits des fonds américains, Service des manuscrits ORientaux (SOR), département des Manuscrits (MSS), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search