Acquérir des rudiments de paléographie novo-hispanique : ressources en ligne

En plus des ressources imprimées (parfois accessibles en ligne), il existe un certain nombre d’outils numériques utiles à celui qui s’intéresse à la paléographie hispano-américaine.

Outre les nombreux manuels et traités imprimés accessibles en ligne sous les rubriques Paléographie et Paléographie espagnole de ce carnet, il est des ressources spécifiquement numériques utiles à celui qui cherche à appréhender les différentes écritures espagnoles.

Abréviations

L’outil de référence pour les abréviations hispano-américaines est le Diccionario de abreviaturas novohispanas Ak’ab ts’ib :

En guise de complément, on peut se reporter à la section des abréviations du Diccionario panhispánico de dudas (url : <https://www.rae.es/dpd/ayuda/abreviaturas>) de la Real Academia Española, même s’il ne fournit qu’une liste d’abréviations transcrites, sans exemple de leur paléographie.

Transcription collaborative

Le portail de transcription collaborative FromThePage permet de se confronter aux sources et de s’exercer à la paléographie en contribuant à transcrire les archives numériques mises en ligne, tant rien ne vaut la pratique.

Projet participatif pour lire et déchiffrer des documents médiévaux espagnols, Deciphering Secrets: Unlocking the manuscripts of medieval Spain offre diverses ressources permettant de sa familiariser avec l’histoire des écritures en usage en Espagne médiévale.

La bibliothèque de Catalogne invite les volontaires à transcrire des documents issus de ses fonds au travers de la plateforme | Transcriu-me!! :

Blogues et carnets de recherche

Dans son carnet de recherche Paleografías Americanas : o del arte de las escrituras antiguas, Natalia Silva Prada propose une mise à jour de son Manual de paleografía y diplomática hispanoamericana, siglos XVI, XVII y XVIII.

L’enseignante-chercheuse Leonor Zozoya-Montes maintient un carnet de recherche sur la paléographie qui recense de nombreuses ressources en ligne : manuels, traités, portails, sites de transcription, etc.

Le blog Paleografía Acatlán (https://mikelankel88.wordpress.com/), de la Facultad de Estudios Superiores Acatlán de l’Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM), a mis en ligne 107 documents dans des styles d’écriture utilisés dans les pays d’Amérique espagnole. Même si les documents ne sont pas contextualisés, sourcés ni transcrits, ils permettent de sa familiariser avec ces écritures.

Compte tenu du succès du réseau social Facebook en Amérique latine, il n’est pas étonnant de retrouver des ressources sur la paléographie hispanique en son sein, comme par exemple le Taller de Paleografia S.XVI. Lectura y transcripción de documentos antiguos (https://www.facebook.com/groups/955094104850537) où les membres du groupe postent les difficultés de transcription qu’ils rencontrent pour appeler la communauté à les aider à les déchiffrer.

Tutoriels et outils pédagogiques

L’institut des études dominicaines de l’université de New York met à disposition des sources du XIVe au XVIe siècle, avec un accent porté aux documents coloniaux dans une interface en espagnol et en anglais.

Taedium est un tutoriel en catalan pour les sources médiévales d’Espagne.

Bibliothèques numériques espagnoles

Le public intéressé par la paléographie espagnole peut évidemment l’appréhender par la consultation des bibliothèques numériques espagnoles qui numérisent des collections de manuscrits de diverses époques. État ni unitaire, ni fédéral, l’Espagne met en œuvre une politique de décentralisation qui implique des communautés et des villes autonomes qui développent leurs propres portails de diffusion de leur patrimoine documentaire.

  • La Biblioteca Virtual Miguel de Cervantes, met à disposition, en accès libre, des ouvrages sur la littérature, l’histoire, la science, etc., url : <http://www.cervantesvirtual.com/>.
  • La Biblioteca Digital de la Real Academia de Historia diffuse le patrimoine de de l’Académie royale d’histoire, soit des codex, incunables, manuscrits et imprimés, du haut Moyen Âge à nos jours, pour l’étude et à la recherche de l’histoire de l’Espagne et de l’Amérique hispanique, url : <https://bibliotecadigital.rah.es/es/inicio/inicio.do>.
  • Comme son nom l’indique, la Biblioteca Digital de Castilla y León (BDCYL) est celle de Castille et León (http://bibliotecadigital.jcyl.es/), sans manuscrit au jour de notre consultation.
  • La Biblioteca Digital de Castilla-La Mancha (BIDICAM) de la Castille et La Mancha (http://bidicam.castillalamancha.es) n’était pas accessible au jour de notre consultation (sept. 2022).
  • La Murcie propose aussi une bibliothèque numérique, la Biblioteca Digital de la Región de Murcia (url : <https://bibliotecadigital.carm.es/>) mais avec seulement deux manuscrits au jour de notre consultation (sept. 2022).

Portails des archives espagnoles

Les différents centres d’archives espagnols proposent des portails de diffusion en ligne de leurs collections numériques.


Olivier Jacquot

Responsable de la coordination de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search