Acte de décès de Charles Eugène Espiridion Goupil

L’industriel Eugène Goupil (1831-1895), fabricant de perles métalliques à Chaumontel dans le Val-d’Oise, a aussi laissé son nom dans le monde des américanistes pour avoir acquit la collection de manuscrits mexicains constituée au Mexique par Joseph-Marius Alexis Aubin (1802-1891).

En 1889, après avoir acquis la collection, il appose une estampille abrégeant ses prénoms : « Collection E. Eug. GOUPIL à Paris / Ancienne Collection J. M. A. AUBIN » sur les documents qu’il fait par ailleurs cataloguer à l’antiquaire Eugène Boban (1834-1908).

Estampille « Collection E. Eug. GOUPIL à Paris / Ancienne Collection J. M. A. AUBIN »
Estampille « Collection E. Eug. GOUPIL à Paris / Ancienne Collection J. M. A. AUBIN »

En 1898, sa veuve Augustine Élie Goupil respecte son vœu et fait don de sa collection à la Bibliothèque Nationale.

Certaines sources, dont la notice Wikipédia consacrée à Eugène Goupil, précisent les différents prénoms qu’il reçut à sa naissance à Mexico, le 14 décembre 1831, mais en orthographiant le prénom d’origine espagnole Espiridión1 — celui qui figure dans son acte de décès et dans son faire-part de décès — en Espéridion2

La numérisation des actes d’État-civil menée par les archives départementales nous permettent de communiquer l’acte de décès de Charles Eugène Espiridion Goupil, intervenu le 24 octobre 1895 à Chaumontel :


Acte de décès n° 11, Charles Eugène Espiridion Goupil, 24 octobre 1895, Archives départementales du Val-d'Oise, Chaumontel (Val-d'Oise, France), 1895-1899, registre d'état civil, 3 E 43 13, f. 7v
Acte de décès n° 11, Charles Eugène Espiridion Goupil, 24 octobre 1895, Archives départementales du Val-d’Oise, Chaumontel (Val-d’Oise, France), 1895-1899, registre d’état civil, 3 E 43 13, f. 7v
Acte de décès n° 11, Charles Eugène Espiridion Goupil, 24 octobre 1895, Archives départementales du Val-d'Oise, Chaumontel (Val-d'Oise, France), 1895-1899, registre d'état civil, 3 E 43 13, f. 8r
Acte de décès n° 11, Charles Eugène Espiridion Goupil, 24 octobre 1895, Archives départementales du Val-d’Oise, Chaumontel (Val-d’Oise, France), 1895-1899, registre d’état civil, 3 E 43 13, f. 8r

N° 11 Décès de Charles Eugène Espiridion Goupil 24 octobre [1895]

L’an mil huit cent quatre vingt-quinze, le vingt-quatre octobre, à onze heures du matin, pardevant nous Gustave Goret, Maire et Officier de l’état civil de la commune de Chaumontel, arrondissement Pontoise, département de Seine-et-Oise, est comparu Albert Victor Benjamin Canuet, industriel, âgé de trente-cinq-ans, demeurant en cette commune et Frédéric Eugène Caplain, négociant, âgé de trente deux ans, demeurant à Paris, rue Portefoin, numéro douze, tous deux gendres du décédé, lesquels nous ont déclaré que Charles Eugène Espiridion Goupil, industriel, âgé de soixante-trois ans, domicilié à Chaumontel, né à Mexico (Mexique) le quatorze décembre mil huit cent trente-un, fils de Joseph Victor Goupil et de Anita Mélendez, son époux, tous deux défunts et époux de Augustine Louise Mathilde Élie, sans profession, âgée de quarante-neuf ans, avec laquelle il demeurait, est décédé aujourd’hui, en son domicile, à six heures du matin. Et après nous être assuré du décès, nous avons dressé le présent acte, que les déclarants ont signé avec nous, après lecture faite % x

frederic Caplain
A. Canuet. Goret




Citer ce billet
Olivier Jacquot (2023, 20 août). Acte de décès de Charles Eugène Espiridion Goupil. Amoxcalli. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b40x

  1. Prénom majoritairement attribué au Mexique et dans les Philippines. Il est devenu un prénom en l’honneur de saint Spyridon le Thaumaturge, évêque de Trimythonte/Trémithonte (l’actuelle Tremetousia (Τρεμετουσιά) / Tremeşe ou Erdemli), dans l’île de Chypre, au IVe siècle, célèbre pour sa lutte contre les hérésies. []
  2. Sans doute le prénom a-t-il subi une francisation à partir du verbe « espérer ». []

Olivier Jacquot

Chargé de collections : manuscrits des fonds américains, Service des manuscrits ORientaux (SOR), département des Manuscrits (MSS), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search