12 septembre : bonne fête des historiens !

Tous les ans au Mexique, le 12 septembre est célébrée la Journée de l’Historien (el Día del Historiador). Cette date commémore la création en 1919 de l’Académie mexicaine d’histoire1, par des historiens membres correspondants de l’Academia Real de Madrid, et dirigée de 1919 à 1922 par l’historien Don Luis Gonzalez Obregón (Guanajuato, 1865 – Mexico, 1938) et dont il occupa le siège n° 10 de 1919 à 1938.

Luis González Obregón, D.R. Instituto Nacional de Antropología e Historia, México, http://mediateca.inah.gob.mx/islandora_74/islandora/object/fotografia%3A322709

Il est singulier de constater les pratiques divergentes entre la France2 qui célèbre – également en septembre – son patrimoine surtout matériel et bâti, au cours de journées du patrimoine3, et l’Amérique latine qui commémore des personnes et des professions. En effet, pour en rester au Mexique4 est-il besoin de rappeler la liste des fêtes qui ponctuent l’année des mexicains avec les fêtes de : la famille (le 1er mars), la femme (le 8 mars), l’enfant (le 30 avril), la mère (le 10 mai), le maître (le 15 mai), le psychologue (le 20 mai), l’étudiant (le 23 mai), le conteur (le 25 mai), le père (en juin), l’ingénieur (le 1er juillet), l’avocat (le 12 juillet), le policier fédéral (le 13 juillet), le pompier (le 22 août), le grand-père (le 28 août), le facteur (le 12 novembre), et le chimiste (le 11 décembre).

Pour ce qui est des historiens, la pratique constatée au Mexique n’est pas unique puisque cette profession fait l’objet de journées équivalentes en Argentine (célébrée le 1er juillet), au Brésil (fêtée le 19 août) ou encore à Cuba (le 19 juillet).

Argentine

En Argentine, la commémoration des historiens le 1er juillet fut mise en place en 2002 par le Congrès et le vote de la loi 255665. La date commémore un décret du Premier Triumvirat (23 septembre 1811 – 8 octobre 1812) daté du 1er juillet 1812 qui ordonnait de narrer les événements de la Révolution de mai, par un décret stipulant : “Le gouvernement a décidé d’écrire l’histoire philosophique de notre heureuse révolution, de perpétuer la mémoire des héros, les vertus des fils de l’Amérique du Sud, et l’époque glorieuse de notre indépendance civile, fournissant une nouvelle impulsion et la seule récompense qui puisse réaliser les aspirations des grands esprits” ((“se escriba la historia filosófica de nuestra feliz revolución, para perpetuar las memorias de los héroes, las virtudes de los hijos de la América del Sud, y a la época gloriosa de nuestra independencia civil, proporcionando un nuevo estímulo, y la única recompensa que puede llenar las aspiraciones de las almas grandes”.)).

Le texte de la loi donne une acception large des historiens puisqu’elle indique que le 1er juillet est destiné à rendre hommage aux efforts consentis par les écrivains, les chercheurs, les enseignants et les amateurs qui se consacrent à l’étude, à la diffusion et à l’analyse des événements à caractère historique.

À noter qu’à cette même date choisie par la Fédération argentine des architectes (Federación Argentina de Entidades de Arquitectos ), le pays fête ses architectes.

Brésil

Au Brésil, la création de la journée de l’historien a été officialisée par le décret n° 12 130 du 17 décembre 20096. Le choix du 19 août est destiné à rendre hommage à la naissance de l’intellectuel Pernambuco Joaquim Nabuco (Recife, 19 août 1849 – Washington, 17 janvier 1910), l’un des historiens les plus emblématiques du pays, qui fut aussi l’un des fondateurs de l’Académie brésilienne des lettres. Joaquim Nabuco est aussi commémoré pour être l’un des plus grands abolitionnistes du pays.

Cuba

Cuba célèbre ses historiens, en un Día del Historiador Cubano, les 19 juillet de chaque année en référence à l’investiture d’Emilio Roig de Leuchsenring (23 août 1889-août 1964), comme historien de la ville de La Havane, le 19 juillet 1935. Ainsi l’île décidait de célébrer le promoteur des congrès nationaux d’histoire. Le 14 juillet 2018, l’Unión de Historiadores de Cuba (UNHIC) officialisa cette date qui marquait le 80e anniversaire de la création, en juin 1938, par Emilio Roig de Leuchsenring, de la Oficina del Historiador de la Ciudad de La Habana – le Bureau de l’historien de la ville de La Havane.

Roig de Leuchsenring

  1. https://www.acadmexhistoria.org.mx []
  2. Et l’Europe depuis qu’en l’an 2000 les journées nationales du patrimoine sont devenues les journées européennes du patrimoine. []
  3. Cf. https://journeesdupatrimoine.culture.gouv.fr []
  4. Cf. le Calendario de efemérides, https://www.gob.mx/sep/documentos/calendario-de-efemerides-19299 []
  5. Publiée  dans le Boletín Oficial, 5 avril 2002, n° 29871, p. 1. Le texte de la loi est accessible en ligne, http://servicios.infoleg.gob.ar/infolegInternet/anexos/70000-74999/73306/norma.htm []
  6. Cf. le texte de la loi en ligne, http://www.planalto.gov.br/ccivil_03/_Ato2007-2010/2009/Lei/L12130.htm et https://www.jusbrasil.com.br/diarios/1564077/pg-1-secao-1-diario-oficial-da-uniao-dou-de-18-12-2009 []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search