Parution : Quipou

Quipou

Créateur

  • Roels, Benoît (1967-….)

Résumé de l’éditeur

Léa est une adolescente pas comme les autres. À 13 ans, elle est considérée comme autiste par la psychologie moderne. On appelle cela le syndrome d’Asperger. Brillante en classe, elle en paie le prix auprès de ses camarades, qui la rejettent et la brutalisent. Alors, Léa s’isole dans son monde. Chaque nuit, un cauchemar la trouble. Il l’emmène dans la cordillère des Andes, au XVIe siècle, alors que les conquistadors espagnols ont envahi le Pérou et emprisonné, puis exécuté l’Inca. Elle y voit la fuite désespérée d’une jeune fille et d’un adulte. Une fuite qui, dans son rêve, finit tragiquement. Quel rapport entre elle et ce cauchemar? A priori aucun. Mais un accident va lui prouver le contraire. Léa est renversée par un camion et plongée dans un coma profond. Lorsqu’elle se réveille, elle explique à sa mère qu’elle a une nouvelle amie qui vit en elle. Elle vient du Pérou et s’appelle Iloa. Elle est morte il y a près de 500 ans mais les choses ne se seraient pas passées comme prévu…

Résumé de l’auteur

Léa est une jeune adolescente surdouée d’origine péruvienne.
Elle vit seule avec sa mère adoptive dans la banlieue de Lyon.
Elle n’a pas d’amis.
Mais depuis plusieurs mois, elle rêve chaque nuit d’une fille qui lui ressemble, poursuivie par un puma dans la jungle amazonienne de la cordillère des Andes.
Celle-ci parle une langue qu’elle ne comprend pas et cache sous son poncho un mystérieux quipou.
Léa est persuadée qu’il s’agit d’une jeune inca du XVIe siècle dont l’âme vagabonde est entrée dans sa tête. En outre, elle a la certitude que leurs destins sont désormais inéluctablement liés.

Et si Léa avait trouvé en elle une nouvelle amie ?
À moins qu’elle n’ait tout inventé.
Une histoire passionnante aux frontières du paranormal mêlant récit contemporain et récit historique, irradiant des couleurs lumineuses de l’Empire inca. 

Bande  dessinée en 121 planches.

Chez les Incas qui ignoraient l’écriture, le quipou était un faisceau de cordelettes pendues à une corde principale et marquées, à intervalles définis, par des nœuds.
Les combinaisons et les nœuds étaient dotés de significations précises et codées.   
Ils transmettaient essentiellement des données démographiques et économiques mais peut-être aussi des faits historiques, des récits, des mythes, des chants et autres messages codés qui ne pouvaient être décryptés que par quelques initiés.
La transmission orale des codes du quipou se perd progressivement avec le déclin de l’Empire Inca.
Quipu en langage quechua signifie « nœud ».

Voir des images de l’ouvrage : https://www.benoitroels.net/quipou

Informations pratiques

  • Titre : Quipou [Texte imprimé] / scénario & dessin, Benoît Roels
  • Éditeur : [Nivelles (Belgique)] : Sandawe.com
  • Date de parution : 2017
  • Impression : impr. en Belgique
  • Description matérielle : 1 vol. (144 p.) : ill. en coul. ; 32 cm
  • Identifiants, prix et caractéristiques : ISBN 978-2-39014-209-6 (rel.) : 35 EUR. – EAN 9782390142096
Quipou


Citer ce billet
Olivier Jacquot (2024, 5 mars). Parution : Quipou. Amoxcalli. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vydb

Olivier Jacquot

Chargé de collections : manuscrits des fonds américains, Service des manuscrits ORientaux (SOR), département des Manuscrits (MSS), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search